Start-up : pourquoi un nombre croissant de jeunes scientifiques se lancent ?

Presse auscultée. De plus en plus de thésards et de doctorants du monde entier seraient tentés par la création d’entreprise. Les pouvoirs publics français misent sur cette tendance à travers un plan ambitieux.

De plus en plus de thésards et de doctorants choisiraient de créer une start-up « deep tech », selon une enquête récente du Monde. Une tendance mondiale qui ne serait pas l’apanage monde de la recherche.

En France, les pouvoirs publics voudraient démultiplier cette tendance à travers un plan ambitieux qui offrirait deux avantages majeurs : « valoriser la recherche , en espérant la création de quelques pépites à l’image des « licornes » numériques (entreprises valorisées à plus de 1 milliard de dollars) ; trouver aussi des débouchés salariés, si ces start-up se multipliaient, aux nombreux scientifiques en plein parcours du combattant pour obtenir un poste de titulaire au CNRS ou ailleurs », selon Le Monde qui a rencontré de jeunes créateurs pour comprendre leurs motivations.

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici.
 

Portrait de Julien Moschetti

Vous aimerez aussi

amendement plfss 2019 arrêt maladie dématérialisé

Les ministères de la Santé et du Travail ont soumis deux amendements au PLFSS 2019 à l’examen de l’Assemblée nationale. Ils visent à forcer la...

Les maternités seraient débordées par de jeunes mères sans abri qui finissent par dormir dans les couloirs des hôpitaux. Mais aussi dans la rue avec...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.