Stanislas Niox-Château nous dit tout sur la téléconsultation de Doctolib

Depuis ce 13 janvier, la plateforme de prise de rendez-vous en ligne Doctolib a mis en service une offre de téléconsultation. Stanislas Niox-Château, CEO et fondateur de Doctolib, nous a offert en exclusivité un entretien pour nous détailler ce nouveau service. 

What's up Doc. Depuis combien de temps travaillez-vous à cette nouvelle offre de téléconsultation ? 

Stanislas Niox-Château.  Nous travaillons depuis plusieurs mois avec nos médecins, car nous avons créé la téléconsultation avec 500 médecins utilisateurs de Doctolib. Nous voulions que ce service soit accessible dans le quotidien de nos médecins, à partir de leur agenda de Doctolib. Là, ils peuvent décider de quelques téléconsultations par jour ou dédier des plages horaires à la téléconsultation. 

WUD. Comment avez-vous travaillé avec vos médecins utilisateurs ? 

SNC. Nous avons créé Doctolib il y a cinq ans, avec un objectif simple : améliorer le quotidien des professionnels de santé et des établissements de santé en leur fournissant la meilleure technologie et le meilleur service qui soit, pour développer leur activité de consultation, organiser leur cabinet, collaborer avec les autres professionnels de santé. Dans le cadre de la téléconsultation nous sommes partis rencontrer des médecins généralistes, des médecins spécialistes de toutes les spécialités, et nous avons étudié avec eux les actes qu’ils pouvaient faire en téléconsultation et ceux qu’ils ne pouvaient pas faire dans ce mode d'exercice. Le principe était simple : il fallait que ce soit acccessible pour leurs patients, qu’ils puissent tous accéder à la téléconsultation. 

WUD. En quoi ce service est-il innovant ?

SNC. La téléconsultation en France n’existe pas vraiment actuellement, sinon dans certaines petites unités. Si la téléconsultation est inscrite dans le quotidien des médecins,comme ce que nous proposons, alors cela va changer les choses. Il y a eu des milliers de demandes de nos médecins pour déployer ce service en France, donc nous avons répondu à cette demande de nos médecins. 
 

WUD. Quid des patients ? 

Nous avons interrogé des patients avec nos médecins. Aujourd’hui plus de 30 millions de patients français et allemands sont sur notre site chaque mois pour prendre rendez-vous, trouver de l’info, gérer leurs carnets de consultation. Là aussi, concernant la téléconsultation, il y a une demande forte de la part des patients. Pourquoi ? Pour leur permettre d’accéder rapidement à des rendez-vous. Deuxième raison : éviter aux patients de se déplacer, quand cela n’est pas nécessaire ou quand ils n’ont pas la possibilité de se déplacer. 

Toutes les informations sur la nouveau service de téléconsultation ici :

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Répondant aux préconisations de la Cour des comptes, le Premier ministre s’est prononcé sur plusieurs évolutions à engager sur les CHU. Sans grande...
territoire
À partir de la rentrée 2019, 200 postes d’exercice mixte et autant de postes salariés seront proposés pour remédier aux problèmes d’accès aux soins.
Le Dr Thomas Mesnier, député de Charente, a été désigné rapporteur du projet de loi de santé, présenté ce matin en Conseil des ministres. Pour WUD,...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.