R3C : L’ISNI veut faire entendre son mécontentement

Réunion du CNESER ce lundi

Le Conseil national de l’Enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) se réunit ce lundi pour se prononcer sur la reforme du troisième cycle des études de médecine. L’Inter-Syndicat National des Internes (ISNI) entend lutter jusqu’au bout.

C’est un nouveau point d’étape de la réforme de l’internat qui se tient aujourd’hui. Après la réunion du 29 août dernier de la CNEMMOP, l’application des nouvelles maquettes des diplômes d’études spécialisées (DES), des formations spécialisées transversales (FST) - qui viennent remplacer les DESC, ainsi que la liste des options, sera entérinée ce lundi.

Dans un communiqué diffusé ce matin, l’ISNI regrette que « malgré (son) appel à la prudence et (ses) demandes de report », la réforme n’ait pas été remise à plus tard. L’Inter-Syndicat pointe du doigt les premiers couacs de son application : à Paris, comme What’s up Doc le rapportait, les psychiatres ont boycotté le choix des postes. Les stages intéressants étant distribués en priorité aux promus 2017... 

« Rien n’est prêt »

« Rien n’est prêt pour corriger le tir qui risque d’entraîner de graves dysfonctionnements dans les hôpitaux de proximité et la prise en charge des Français dès novembre prochain », maintient l’ISNI, qui appelait à la grève en avril dernier. Il y a deux semaines en CNEMMOP, le syndicat et quatre autres associations et syndicats représentatifs des étudiants se sont ainsi opposés à la mise en place de la réforme.

L’ISNI appelle donc « les membres du CNESER à entendre l’appel des structures représentant les principaux concernés par cette réforme ». L’Association Nationale des Étudiants en Médecine de France (ANEMF), qui souhaite l’application de la réforme dès cette rentrée, appréciera…

(1) La Commission nationale des études de maïeutique, médecine, odontologie et pharmacie. 

Source: 

Thomas Moysan

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Si l’aéronautique pouvait réchauffer l’ambiance en salle d’op’…
Un cas de toxi-infection alimentaire collective (Tiac) est signalé du côté du self de la Timone, à Marseille. Le repas de lundi midi semble mal...
Les préférences des jeunes médecins dévoilées

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.