MG France demande l’accès au téléservice contact covid pour tout médecin

Destiné à tracer les patients positifs et les cas contacts, le téléservice Contact Covid reste inaccessible aux médecins qui prennent en charge ces patients. Une aberration pour le syndicat de médecins généralistes MG France, qui demande l'accès à ce téléservice pour tout médecin. 

Alors que les pouvoirs publics déploient aujourd’hui l’application tousanticovid, le syndicat de médecins généralistes MG France fait part de sa déception quant à la mise en application du téléservice contact-covid. Instauré concomitamment au déconfinement par un décret du 12 mai dernier, , l’application contact-covid. Comme l’établissait ledit décret, ce téléservice a pour finalité : 

«  L'identification des personnes infectées, par la prescription et la réalisation des examens de biologie ou d'imagerie médicale pertinents ainsi que par la collecte de leurs résultats, y compris non positifs, ou par la transmission des éléments probants de diagnostic clinique susceptibles de caractériser l'infection ;

2° L'identification des personnes présentant un risque d'infection, par la collecte des informations relatives aux contacts des personnes infectées et, le cas échéant, par la réalisation d'enquêtes sanitaires, en présence notamment de cas groupés ;

3° L'orientation des personnes infectées, et des personnes susceptibles de l'être, en fonction de leur situation, vers des prescriptions médicales d'isolement prophylactiques, ainsi que le suivi médical et l'accompagnement de ces personnes pendant et après la fin de ces mesures ;

4° Permettre la surveillance épidémiologique et la recherche sur le virus et les moyens de lutter contre sa propagation. »

Comme le rappelle le ministère de la santé sur son site Internet, les données collectées dans le cadre de l’utilisation de Contact-Covid répondent au règlement 2016/679 du Parlement européen « relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel ». La Cnil dans un avis rendu avant la publication du décret, avait par ailleurs restreint l'accès à ce téléservice.

Et c’est là que le bât blesse pour MG France : « Répondant à une exigence de la Cnil relative au décret mettant en place le téléservice, l'assurance maladie considère qu’il n'est pas possible d’en ouvrir l'accès à tout médecin consulté par un patient positif. » Cet obstacle créé par la Cnil « empêche les médecins généralistes de faire efficacement leur travail de contact-tracing alors qu'ils sont les mieux placés pour le réaliser ». Le risque est que le médecin qui traite un patient ne puisse pas savoir si ce dernier est positif ou pas. « MG France souligne le risque d'échec du dispositif, un échec qui ne devra pas être imputé à la médecine générale. »

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Destiné à tracer les patients positifs et les cas contacts, le téléservice Contact Covid reste inaccessible aux médecins qui prennent en charge ces...
S’il est difficile de parler d'e-santé sans évoquer le diabète tant elle est encore présente dans ce secteur depuis ses débuts, le numérique n’y est...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.