Les chercheurs à l’attaque de l’antibiorésistance !

Article court Article court

Une nouvelle piste de recherche pour contrer la résistance aux antibiotiques. Il s’agit d’un régulateur de la virulence, identifié chez une bactérie pathogène.

Les chercheurs à l’attaque de l’antibiorésistance !

L’antibiorésistance est un problème mondial de santé publique. Pour tenter d’y remédier, des scientifiques du Cirad ont travaillé sur une nouvelle méthode, permettant de soigner la maladie sans tuer l’agent infectieux, afin d’éviter le phénomène de résistance. Ils ont publié les résultats de leur étude dans la revue PLOS Computational Biology

« En 2019, l'OMS a indiqué que la résistance aux antibiotiques pourrait faire jusqu'à 10 millions de victimes par an d'ici 2050. En cause, la surconsommation d'antibiotiques, notamment dans le secteur agricole, pour prévenir l'apparition de maladies dans les élevages. Notre objectif est de développer des alternatives aux antibiotiques, en se concentrant sur des stratégies ciblées de renforcement du système immunitaire », explique Damien Meyer, chercheur au Cirad et coauteur de l'étude dans le communiqué du Cirad.

Leur première étape, comprendre les facteurs de virulence des bactéries, identifiant ainsi les points faibles des cellules attaquée et les renforcer. « L'idée est simplement de fournir de meilleurs boucliers aux cellules, poursuit Damien Meyer. Plutôt que d'essayer de détruire les bactéries avec des antibiotiques, on les laisse attaquer, sauf qu'elles tirent désormais à blanc ».

A lire aussi : Mesurer l’antibiorésistance grâce à une application mobile

Les gros dossiers

+ De gros dossiers