LES 4 COMMANDEMENTS DU BON TÉLÉCONSULTANT

Répondre aux besoins des patients. S’octroyer un complément d’activité. Élargir son champ d’action. Contribuer à l’amélioration des parcours de santé : téléconsulter est bénéfique en tous points pour qui voudra définitivement l’adopter. Aujourd’hui, grâce à presque trois années de recul, les modalités de téléconsultation s’en trouvent bien facilitées. Difficile à imaginer tant que l’on ne s’est pas lancé (ça ne saurait tarder, n’est-ce pas ?) mais téléconsultation rime avec communauté, formation et échange de bonnes pratiques. Être délesté des tâches annexes pour ne s’occuper que du soin, c’est possible : on vous explique.

 

1. D’une formation à la téléconsultation, tu bénéficieras

Une équipe support et une équipe formation rien que pour vous, quel confort ! Quand on se lance dans la téléconsultation, un petit coup de pouce pour la prise en main n’est pas de trop. Dans un premier temps, pour se familiariser avec l’outil puis, tout au long de son activité au gré des expériences et des cas pratiques rencontrés. Chez Qare (« conçue par les médecins pour les médecins »), dès le départ, on intègre la « Qare Academy ». Une formation initiale à la téléconsultation est proposée à tous les professionnels avant de débuter leur pratique : formateurs dédiés, modules d’e-learning, sessions spécifiques personnalisées sont disponibles. Une formation continue est aussi proposée aux médecins qui souhaitent approfondir leurs connaissances, échanger sur les évolutions du produit ou s’informer sur les mises à jour régulières du cadre réglementaire. Libre à chacun ensuite, individuellement, de parfaire son savoir et ses compétences grâce à des ateliers de co-construction et d’échanges de pratiques.

 

2. Ton emploi du temps, à ta guise tu organiseras

 “Dépanner, répondre aux sms ou aux appels de patients, ce n’est pas toujours évident. Grâce à la téléconsultation c'est désormais plus facile et, avantage non négligeable, ce temps peut dès lors être rémunéré”. Après 10 ans en cabinet libéral, le Docteur Fanny Jacq, psychiatre, directrice de la santé mentale chez Qare et fondatrice de l’appli Mon Sherpa, reconnaît les immenses avantages de la téléconsultation, parmi lesquels l’organisation libre de son emploi du temps. « Davantage de temps médical disponible » mais aussi et surtout, dans son cas, la possibilité « d’ajouter des créneaux de consultations à distance alors que le planning de consultations en cabinet affiche complet. Maintenant je peux dépanner des patients depuis mon domicile, une fois les enfants couchés. C'est un réel confort au quotidien : le temps dans les transports se réduit en parallèle d'un développement de patientèle. Qui l'eût cru ? ».

 

3. Une équipe à tes côtés, tu auras

Un doute sur un diagnostic ? Un soutien sur l’utilisation d’un outil ? Une aide pour une décision médicale ? Ou pour orienter son patient dans le parcours de soins ? Un échange de bonnes pratiques ? Plusieurs médecins et paramédicaux composent la Direction médicale de Qare. Quant aux praticiens, ils sont représentés par une cinquantaine de spécialités différentes, assez pour se sentir suffisamment entourés ! « Grâce à une plateforme d’échanges sécurisée, mise à disposition de la communauté des médecins utilisateurs, des liens sont possibles entre les différents professionnels. Des réunions présentielles sont également proposées afin de leur permettre d’interagir au-delà de leur spécialité » explique Dr Julie Salomon. « Mettre en lien des médecins de toutes régions et de toutes spécialités, c’est très enrichissant car ça nous fait sortir de nos interactions habituelles et on se nourrit des retours de chacun. L’entraide est sincère et bienveillante ». Une qualité d’accompagnement largement plébiscitée par les téléconsultants Qare puisque l’effectif a sextuplé en 2 ans. La preuve par les chiffres !

Qare offre aussi aux professionnels de santé la possibilité de contribuer à l’amélioration des services proposés : en partageant leur retour d’expérience, en participant à des groupes de travail autour de l’évolution de la solution, en animant des “webinars experts”...

 

4. T’occuper du soin, ta seule préoccupation ce sera

Combien de temps passez-vous sur vos tâches administratives ? Bien trop longtemps, on est d’accord. La bonne nouvelle c’est que chez Qare, « on s’attache à ce que vous ne vous occupiez que de la prise en charge de vos patients ». Autrement dit : vous vous délestez de la partie administrative  afin de vous concentrer uniquement sur votre cœur de métier. Aide au compte-rendu, modules de prescription, de facturation et d’édition de feuilles de soins, notes confidentielles, agenda connecté : les fonctionnalités sont variées et facilitent grandement le travail du téléconsultant. « Avec l'offre de téléconsultation Qare, la qualité de vie au travail prend tout son sens » explique le Dr Fanny Jacq. Qu’on se le dise !

 

Encadré Témoignage : « Avant la COVID je me disais ‘jamais je ne ferai de la téléconsultation’ ! » Dr Lorie Ceysson, médecin généraliste, 34 ans, Saint-Étienne

J’ai commencé en février 2021, avec Qare, pendant la 3e vague COVID. Je faisais des remplacements réguliers dans plusieurs cabinets mais c’était plutôt calme, du coup au lieu de perdre mon temps j’ai décidé de faire de la téléconsultation afin de compléter mon activité. Avant la COVID je me disais que jamais je ne franchirais le pas de la téléconsultation parce que faire de la médecine sans voir les patients ça ne me paraissait pas possible ! Et puis en fait je me suis rendue compte qu’on pouvait faire pas mal de choses à distance : des conseils santé et des choses simples. C’est vraiment très bien et utile car ça peut dépanner. On ne peut pas tout faire c’est sûr et ça m’arrive parfois de dire à des patients qu’il faut aller voir un médecin de garde afin d'avoir un examen plus approfondi, mais il y a pas mal de choses qu’on peut faire : du dépannage d’ordonnance, traitement de rhino, petits rhumes, ou cystites. Il y a eu toute une période où j’ai eu pas mal de personnes qui téléconsultaient pour des signes de dépression et d’angoisse. J’aime bien téléconsulter : ça complète bien mon activité, les patients sont sympas. Au contraire, ça se passe bien, on donne des avis médicaux et les patients sont plutôt satisfaits. La technologie n'est pas mon truc mais là l’outil marche tout seul et puis on a le support Qare, dès qu’il y a un problème. Ils sont réactifs et se donnent les moyens de résoudre très vite le problème ! Je téléconsulte depuis Saint-Étienne et je trouve ça sympa d’avoir des patients de la France entière.      ! 

 

Portrait de La rédac'

Vous aimerez aussi

Le Covid-19, qui a bouleversé la planète et fait émerger de nouveaux besoins sanitaires, a-t-il causé un grand chambardement pour les laboratoires...

Un système permet au chirurgien de visualiser les cellules tumorales par injection d’un marqueur fluorescent. Assisté d’une caméra et d’un laser, le...

5,5 millions : c'est le nombre de téléconsultations remboursées entre mars et avril 2020 par l'Assurance Maladie.  Depuis, on compte 400 000...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.