La start-up Simango propose une formation aux tests RT-PCR

Vincent-Dozhwal Bagot est médecin de Santé publique. En mai 2018, il a co-fondé, avec Guillaume Maquinay, la start-up Simango. Sous la commande de l'ARS Paca, ils mettent en place une formation gratuite aux tests RT-PCR.

Simango, c’est une start-up qui crée des contenus pour aider les établissements de santé à former leur personnel de manière plus ludique, plus flexible et moins coûteuse que la formation traditionnelle. « Ça permet d’éviter de s’entraîner directement sur le patient, comme c’est le cas souvent à l’hôpital », explique le docteur Bagot en riant. 

ARS, ANFH et Simango, un trio gagnant.

« On s’est beaucoup développé en réalité virtuelle, l’application mobile c’est plutôt un bonus qu’on est en train de tester », poursuit-il. « L’ARS Paca nous a demandé de faire un scénario sur le prélèvement rhinopharyngé, qui est d’autant plus important qu’il n’est pas toujours bien réalisé, et que par conséquent il y a souvent des faux négatifs », explique le Docteur Bagot. L’ARS avait un besoin de former environ 1000 agents sur la région Paca et souhaitait un outil pour le faire rapidement. Le scénario du test RT-PCR a été co-financé par l’Association nationale pour la formation permanente aux professionnels hospitaliers (ANFH), qui est un acteur majeur de la formation continue en Santé. Sur l’application, il est possible de retrouver également un rappel des « précautions standard » et des « précautions complémentaires » sur la prévention des risques infectieux épidémiologiques. Ces formations gratuites sont accessibles sur l’application SimangoMobile. « Elles s'adressent par exemple, aux équipes mobiles d’hygiène qui effectuent les tests dans les mairies, les écoles, et qui n’en font pas forcément 30 par jour. Cela permet d'être sûr du geste. C’est dommage de mal faire un geste désagréable, pour que le rendu ne soit pas fiable », raconte le médecin. 

Avec les recommandations qui changent tous les deux mois, des modifications seront apportées sur les différents scénarios, afin de proposer une formation de qualité. Allez faire un tour, ça peut être sympa de bien voir comment on enfonce un coton tige de 30 cm dans un naseau ! 

 

Portrait de Mélanie Philips

Vous aimerez aussi

Presse auscultée. Le risque de pandémie de coronavirus est "à la fois une hypothèse de travail" et "un risque crédible", selon le nouveau ministre de...
Doctolib a constaté une forte hausse du nombre de rendez-vous médicaux depuis le déconfinement. Pour autant, le nombre de patients reçus par les...
L'ANSM et la Cnam ont établi une étude de  la  consommation  de médicaments  de ville de janvier  à mars  2020.  Il  apparait clairement  un  pic de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.