La Mutualité Française, 800 établissements et tellement d’innovations

Article Article

La Mutualité Française a distingué 22 perles parmi ses 800 établissements sur tout le territoire (hospitaliers ou médico-sociaux) pour leurs démarches de recherche et d’innovation au bénéfice des patients.

La Mutualité Française, 800 établissements et tellement d’innovations

Médiation thérapeutique par l’animal, plateforme connectée d’aide à la marche ou assistant numérique sur-mesure… La Mutualité Française veut mettre en avant l’innovation dans tous ces établissements. Elle a donc créé le Prix Avenir Recherche Innovation, dit le PARI qui récompense depuis 4 ans les établissements mutualistes « avec le souhait d’accentuer la recherche et de témoigner de cette richesse en médecine, soins infirmiers ou sciences humaines » explique Marion Lelouvier, Présidente du Directoire de la Fondation de l’Avenir dans un communiqué.

La Fédération nationale de la Mutualité Française (FNMF) est le syndicat professionnel des mutuelles. Mais pas que ! Elle possède aussi, et on le sait moins, des centres de santé à but non lucratif, dont certains particulièrement réputés.  

La moitié de ces cliniques garantissent une hospitalisation de courte durée en médecine, en chirurgie, en soin obstétrical, dans le suivi des patients et leur réadaptation… Pour tous, l’innovation est au cœur de leurs préoccupation.

D’où la mise en place de ce prix, expliqué par Eric Chenut, Président de la Mutualité Française, « l’important pour la Mutualité Française et la Fondation de l’Avenir, est de récompenser à nouveau le réseau d’établissements mutualistes. Mais également récompenser l’excellence des prises en charge médicales et la diversité des approches paramédicales qui viennent les compléter, favorisant les bénéfices sur le temps long »

Cette année ce prix a récompensé des établissements, issus de 8 régions : l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne, la Bretagne, le Centre Val de Loire, l’Île de France, la Nouvelle Aquitaine, l’Occitanie et le Pays de la Loire. Voici quelques initiatives qui ont été distinguées :

Mutualité Française Grand Sud a été créée une plateforme connectée et interactive d’aide à la marche

Le SSRA à Guidel en Bretagne, et Pablo, le chat thérapeute, utilisé auprès des femmes dépendantes. Il permet de développer des compétences psychosociales essentielles pour aider les patientes du service addictologie à se rétablir. Vive les animaux soignants !

L’IME du Centre de la Gabrielle en région parisienne a commencé à élaborer des outils partagés entre l’établissement et l’environnement familial pour une prise en charge ciblée et individualisée du jeune atteint de troubles alimentaires et de ses parents et gérer des phases d’observations des comportements autour des repas. L’objectif novateur de cette recherche est de considérer le mode alimentaire global de ces jeunes afin d’améliorer leur microbiote, par conséquent leur qualité de vie et ainsi celle de leurs parents

Autre innovation au Centre de l’obésité Bernard Descottes à Saint-Yrieix-la-Perche en Nouvelle-Aquitaine, qui a lancé une expérimentation pilote. Le centre propose un accompagnement du patient après son séjour et lors de ses premières semaines de retour au domicile, pour favoriser un mode de vie actif et une pratique d'activité physique. Les séances de télé-exercice personnalisables, sont développées en partenariat avec l'UFR STAPS de Limoges et le laboratoire HAVAE.

A la Clinique Mutualiste Jean Léon de La Grande Motte - Mutualité Française Grand Sud a été créée une plateforme connectée et interactive d’aide à la marche. Il s’agit d’un tapis roulant facilitant la rééducation. Cet outil au service des patients souffrant d'un handicap moteur des membres inférieurs ou d'une perte d'autonomie, facilite la rééducation en la rendant plus ludique et interactive. Par exemple, elle permet une visite virtuelle de Montpellier ou encore de jouer à des jeux. Le dispositif permet également de réaliser des bilans de l'équilibre.

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers