La bouillabaisse anti-COVID

Des nouvelles du Sud ! Surprise, le Pr Didier Raoult lance une ligne de produits diététiques : « Foodooquine » ! Des plats preparés - dont la fameuse bouillabaisse - qui contiennent un dérivé naturel de quinine en vue d'une alimentation saine et anti covid... Coup de pub ? 

Évidemment non, car ça serait mal connaitre le trublion de la science de la cité Phocéenne, qui s’appuie toujours sur des travaux experimentaux rigoureux.

Tout engoncé dans une fière humilité, et riant quand meme à demi, le scientifique nous a presenté la gamme et son slogan qui s'affichera bientôt dans tout les supermarchés non confinés : « un bon petit plat contre un gros problème », des mots soutenus par un article experimental detaillé, publié dans « International Journal Of Antimicrobial Agents », la revue au comité de lecture Interne à l IHU. Pendant 8 jours, des lignées cellulaires d'épithelium nasal RaUlt-1 en culture, ont été mise au contact de jus de bouillabaisse foodooquine centrifugée, avant d'être exposées de façon prolongée au virus. 95 % des cellules n'étaient pas infectées - et donc protégées, par le bon petit plat du héros Marseillais. Les resultats sont reproductibles avec la «Quinquinanisette», et une gamme nord de la France est également prévue - car le jus de fricadelle marche tout aussi bien. Pas de données comparées en revanche avec un « plat-c’est-beau », les resultats parlant d'eux-mêmes.

Un beau projet en perspective  ! Les plats sont « d ores et deja » au menu des Hôpitaux de jour de l’IHU, pour le bonheur des grands, des petits, et de l IHU, qui voient là une belle opportunité de sauver la France de la 3ème vague.

Portrait de Henri Duboc

Vous aimerez aussi

C'est un pari sur le long terme, qui commence à donner des raisons d'espérer : les vaccins thérapeutiques pour soigner les cancers sont en plein...

Fabriquer de la peau grâce une imprimante 3D, puis la greffer sur un patient : l'hôpital de la Conception, à Marseille, espère signer cette première...

Pour lutter contre l'antiobiorésistance de certaines bactéries, les scientifiques misent sur la phagothérapie. 

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.