De la musique de fou

Brutpop au Paris Music Club

Du 10 au 13 Décembre prochain se tiendra à la Gaîté Lyrique la résidence musicale du collectif Brutpop dans le cadre du Paris Musique Club. Cette association a pour vocation de faire dialoguer handicap et musique expérimentale. David Lemoine et Antoine Capet, le duo fondateur de Brutpop (BP), répondent à What’s Up Doc à l’unisson.

 

What's Up Doc : Quelle est la philosophie derrière Brutpop ?

Brutpop : Avec notre background de musicien et éducateur, on avait envie d’utiliser la musique contemporaine pour faire sortir le handicap du milieu du soin, en explorant la question de la musicalité et du sensoriel. La démarche est tant thérapeutique qu’artistique.

WUD : Cela se différencie donc de la musicothérapie ?

BP : Effectivement, on tient vraiment à la qualité expérimentale des sons produits. On utilise d’ailleurs des sons forts, pas forcément agréables, pas la musique dans un rôle uniquement paysager. Les musiques sont d’ailleurs produites sur CD à l’issue des ateliers.

WUD : Que préparez vous pour le Paris Music Club ?

BP : On va proposer une réflexion sur la musique, au delà de la mélodie, essayer de rendre le « noise » (= bruit) ludique. Il va y avoir un parcours sonore pour confronter le public à nos instruments, une table ronde, des concerts…

On espère que ça sera à l’image de notre asso, qui prône l’ouverture à l’expérimentale et refuse la normalisation, que ce soit dans le handicap ou pour la musique expérimentale. Et on attend les jeunes médecins nombreux !

 

Le programme du Paris Music Club

Plus sur Brutpop

Source: 

Jean-Victor Blanc

Portrait de La rédaction

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.