Beaucoup de médecins en France, mais peu de généralistes libéraux

Article Article

Malgré un nombre de médecins qui n'a jamais été aussi élevé, l'activité des généralistes libéraux a chuté de 3,5% depuis 2010, c'est ce que disent les chiffres publiés cette semaine par l'Assurance maladie à l'occasion des négociations conventionnelles avec les praticiens libéraux.

Beaucoup de médecins en France, mais peu de généralistes libéraux

© Midjourney x What's up Dpc

"Au 31 décembre 2022, on dénombre 52 149 médecins généralistes libéraux, en légère baisse (-0,2%) par rapport à 2021. Sur les dix dernières années, le nombre des médecins généralistes libéraux a baissé de 3,5%", indique l'Assurance maladie dans les documents mis en ligne.

Cette érosion des effectifs de généralistes libéraux pourra fournir des arguments aux syndicats de praticiens, qui dénoncent la faible attractivité de leur métier et réclament des gestes forts en leur faveur.

Et ce d'autant plus que le nombre total de médecins (dont les spécialistes) n'a jamais été aussi important en France, avec 230 000 médecins, contre 218 000 en 2013 (+3,8%), selon les chiffres de la Drees, la direction statistique du ministère de la Santé.

"En nombre de médecins, la France se situe dans la bonne moyenne européenne", souligne le docteur Jean-Christophe Nogrette, l'un des dirigeants du syndicat généraliste MG France.

"Mais la ressource est mal répartie", a-t-il poursuivi. "Si on redéploie 5 000 médecins vers la profession de médecin de famille, on résout le problème de l'accès aux soins", selon lui.

Les nouveaux médecins continuent d'arriver 

Le nombre de spécialistes a continué d'augmenter ces dernières années mais le nombre de généralistes (libéraux et salariés) a, lui, reculé, passant sous la barre des 100 000, soit un recul de 1,9%, selon les chiffres de la Drees.

Et la baisse est encore plus forte chez les généralistes libéraux, puisque au sein de cette population déclinante des généralistes, les médecins sont de plus en plus nombreux à choisir le salariat.

Les statistiques offrent toutefois quelques lueurs d'espoir pour le métier de médecin généraliste libéral.

Malgré la désaffection relative, les nouveaux continuent d'arriver, avec un nombre d'installations qui n'a jamais été aussi élevé, même si elles ne suffisent pas pour compenser les départs (2 357 installations par an aujourd'hui, contre 1 224 en 2011, selon la Cnam).

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/les-revenus-des-medecins-liberaux-ont-diminue-de-4-en-2022

Les médecins actuels ne lâchent pas le métier, avec un âge de la retraite désormais plus tardif (68 ans en moyenne, contre un peu plus de 66 ans il y a dix ans).

La patientèle par praticien, elle, est plus nombreuse : 1 710 patients en moyenne par médecin généraliste libéral aujourd'hui contre 1 629 en 2013.

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers