Application ExactCure : la pharmacocinétique expliquée simplement

[La Chronique du Pharmacien] L’application ExactCure aide les médecins et les pharmaciens à optimiser la prise médicamenteuse. Le concept repose sur la puissance de l’intelligence artificielle - un jumeau numérique - afin de mieux gérer les événements iatrogènes.

J’ai été bluffé par le test réalisé récemment sur l’application ExactCure. Le concept, encore en phase de développement, m’a tout de suite surpris et intéressé. 

En temps normal, je n’ai pas forcément l’habitude d’être aussi enthousiaste lors d’un essai d’un nouveau produit numérique. Je m’aperçois que de plus en plus de technologies autour de la santé sont éditées par des start up et bien souvent le résultat n’est pas à la hauteur. Mais là je dois dire que l’approche et le résultat m’ont surpris. 

Alors bien évidemment, vous allez forcément me dire pour un pharmacien normal de trouver de l’intérêt quand on parle de pharmacocinétique des médicaments. Oui vous avez raison même si cette remarque fait un peu cliché ! 

Mais je pense également que ces questions autour de l’action et du délai d’efficacité d’une substance active doivent aussi intéresser les médecins prescripteurs. 

Car c’est peut-être pour vous un lointain souvenir des années de faculté. Mais, la pharmacocinétique est une discipline fort utile en pratique. Et cette spécialité ne doit pas rester à mon sens une affaire uniquement de pharmaciens. Car en pratique, connaître et comprendre le devenir d’un médicament dans l’organisme peuvent s’avérer important, quelle que soit la spécialisation.

Il existe, bien évidemment, des incontournables autour de cette question. L’utilisation de substances actives chez l’enfant, chez la femme enceinte ou encore chez le patient insuffisant rénal, constitue les grands classiques qui nécessitent des précautions ou des adaptations particulières. 

Dans ces situations, les références et les données bibliographiques disponibles en abondance permettent d’optimiser la prise d’un médicament.

D’autre part, certaines spécialités médicales s’intéressent déjà à ces questions. C’est le cas par exemple en oncologie où des chimiothérapies sont prescrites uniquement en fonction du profil « tissulaire” »du patient. La prise en compte de la capacité de répondre ou non à une molécule permet d’améliorer la thérapeutique.

Mis à part ces situations bien précises, je dois admettre que la pharmacocinétique a du mal à trouver de l’intérêt.

Pour valoriser alors cette discipline, l’intelligence artificielle apparaît comme une solution. Les algorithmes permettent en effet de condenser et de restituer de l’information à des échelles gigantesques.  

C’est donc sur ce créneau que l’application ExactCure s’est positionnée. 

La personnalisation des prises de médicaments constitue très probablement une réponse face aux accidents iatrogènes. Ces événements sont encore à l’origine d’un nombre important d’hospitalisations chaque année.  En comprenant les mécanismes d’action, médecins et pharmaciens auront alors les bons outils pour piloter une prise en charge médicamenteuse.

Les actions de lutte contre les interactions médicamenteuses, de gestion anticipée des effets secondaires et d’optimisation de l’efficacité des thérapeutiques seront alors optimisées. Et au final, ces actions préventives auront forcément un impact sur les finances de notre système de santé.

L’intelligence artificielle utilisée dans le domaine du management des médicaments constitue une approche médicale pertinente. Préparons-nous donc à modifier nos habitudes actuelles avec comme nouveau compagnon l’IA. 

 

 

Portrait de Romain Lecointre

Vous aimerez aussi

[La chronique du pharmacien] Le buzz médiatique autour du concept MonOrdo a au moins le mérite de relancer la question de la digitalisation en...

MonOrdo est une startup toulousaine qui ambitionne de faire prendre le virage numérique à la pharmacie. Le tout, à la française. Entretien avec...

Après le Rhône et les Alpes Maritimes, c’est au tour de dix nouveaux départements de devenir le terrain d’expérimentation de la carte vitale...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.