Agnès Firmin Le Bodo se défend : « Mes positions sur la PMA, l’IVG et la fin de vie son connues »

Article Article

La ministre de la Santé par interim Agnès Firmin Le Bodo a défendu vendredi sa visite la veille à l’Institut Jérôme Lejeune, rattaché à la controversée Fondation Jérôme Lejeune, qui milite contre l’avortement et l’euthanasie.

Agnès Firmin Le Bodo se défend : « Mes positions sur la PMA, l’IVG et la fin de vie son connues »

Agnès Fimin Le Bodo

© Twitter

"Pour ceux que ça dérange, la démocratie c'est aussi échanger avec les personnes qui ne partagent pas vos idées. En l'occurrence, j'ai eu avec les pros de santé de cet institut un échange sur la fin de vie", a posté aujourd’hui la ministre de la Santé sur son compte X (ex-Twitter).

Mais "ma visite s’inscrivait dans le cadre de la labellisation en centre de compétences déficiences intellectuelles rares (...) Mes positions sur la PMA, l'IVG (dans la) Constitution et la fin de vie sont connues", a-t-elle également posté.

Des centres de recherche peuvent recevoir une labellisation pour leurs recherches dans le domaine des maladies rares (déficiences intellectuelles de causes rares, épilepsies rares etc.).

La veille, la ministre avait publié sur son compte quatre photos de sa

Cet article est réservé aux abonnés
Alors abonnez-vous : c'est 100% gratuit

Magazines
  • Accédez à tous nos contenus premium (classement, magazine...)
  • Déposez une annonce de recrutement gratuitement
  • Accédez au forum spécial médecin

Les gros dossiers

+ De gros dossiers