Et si le monde d’après existait aussi pour les médecins ?

Et si le monde d’après existait aussi pour les médecins ?

GRAND FORMAT EN BREF
Grand format Grand format

Exsangue, démuni, à l’agonie… Les qualificatifs les plus violents sont désormais courants pour décrire l’état du système de soins. Les médecins sont à bout. Les mois, les années même de pandémie, sont venus jeter de l’huile sur des braises déjà ardentes. Et désormais la maison flambe !

Ça allait déjà mal, désormais ça va plus que mal. Chaque médecin, généraliste libéral en cabinet, spécialiste en exercice mixte, hospitalier pur, est confronté aux files d’attentes à rallonge, les patients qui supplient d’obtenir un rendez-vous avant l’année prochaine et pour toute réponse : des journées de 24 heures seulement.

Les études sont unanimes, la santé des médecins se dégrade : une parmi tant d’autres, le sondage HIMSS/Nuance (effectué en 2020-2021) auprès de 400 médecins et infirmiers. Pour 88% des répondants la pandémie a exacerbé le sentiment d’épuisement et de surcharge de travail.

20% des lits d'hôpitaux ont été fermés faute de soignants

Le retard immense sur les procédures médicales et opérations chirurgicales pris pendant les confinements ne se rattrape pas, dans certains endroits il empire. Les déprogrammations ont entrainé une accumulation des soins à reprogrammer, et l’allongement des listes d’attente. Oui, les hôpitaux connaissent un afflux de patients qui met encore une fois à rude épreuve un personnel soignant en sous-effectif.

En France par exemple, 20% des lits dans les Hôpitaux publics ont été fermés faute de soignants, d’où la suppression de 5 800 lits en 2020. Mais comment survivre pour ceux qui restent ? Comment continuer à soigner ? Comment rentrer chez soi, l’esprit libre et la sensation du travail accompli quand on sait qu’on a laissé tant de patients sur le carreau.

Ça va si mal que dans le cadre d'un consultation auprès de 60 000 infirmiers, 37% ont estimé que la crise les a poussés à souhaiter un changement de carrière. Arrêter, purement et simplement !

 


 

Oui mais alors que faire ? De toutes parts, les autorités s’inquiètent du sort des médecins. Les initiatives pleuvent pour enfin essayer d’endiguer cet effondrement progressif et constant du système de soins ces dernières décennies : des revalorisations de salaires comme le Ségur, la fin du numérus clausus pour enfin former chaque année plus de médecins, ou plus récemment les 41 propositions de la Mission Flash de François Braun pour gérer les urgences et les soins non programmés.

Repenser le système, le réorganiser, permettre le recours facilité aux médecins étrangers, organiser le partage des tâches, libérer les médecins de l’administratif pour ne leur laisser que le soin, le rapport au patient, le médical.

Tout ça va dans le bon sens, mais tellement lentement. L’ambiance est enfin à aider, assister, choyer les médecins pour rendre leur exercice si ce n’est agréable, au moins plus supportable.

La Qualité de Vie au Travail n’est pas une expression dénuée de sens pour les médecins, et ça passe par la performance de certains outils.

Car oui, pour atténuer la pression qui pèse sur les soignants et améliorer leur bien-être il est possible de faire appel à une technologie de pointe et notamment pour tout ce qui a trait à l’administratif : rapports, comptes-rendus, dossiers médicaux.

Travailler à son rythme, quitter son cabinet ou sa consultation plus tôt, oui c'est possible !

Prenons l’exemple d’un outil parmi d’autres, Dragon Medical One, une solution d’IA conversationnelle. Une simple solution de reconnaissance vocale qui s’installe en quelques minutes et qui libère du temps pour les médecins. Leur évite de « passer leur samedi matin à taper leurs rapports avec 3 doigts » comme le raconte le Dr François Provitolo, médecin expert à Dijon, qui se dit tout simplement « plus peinard, plus serein ». Ce n’est pas ça le bien être ? Quitter enfin sa consultation, en sachant que tout ce qui doit être consigné par écrit, l’a été, en temps réel, juste en dictant. « Avec la reconnaissance vocale cloud, je ne relis plus mes comptes rendus de consultation, ce qui me fait gagner 2 à 3 minutes par consultation, soit près d’une heure par jour », témoigne un cardiologue à Lyon. Même son de cloche pour le Dr Corinne Zami, généraliste en Isère, qui assure gagner bien plus d’une heure par jour « en dictant mes courriers. Car nous faisons en moyenne une dizaine de courriers par semaine, des demandes d’avis, des mails pour de la télé expertise. Je m’en sers également pour tenir à jour mes dossiers patients. « Je vois deux à 3 patients en plus par jour. Avant je mettais dans mon planning des plages horaires sans rendez-vous afin de rattraper mon retard sur les courriers et la gestion de la paperasse. Maintenant, non seulement je peux enchaîner des rendez-vous toute la journée sans prendre de retard, mais surtout quand j’ai fini mes rendez-vous j’ai fini ma journée et je peux partir plus tôt du cabinet pour décompresser, passer du temps en famille ou pratiquer du sport»

Et voilà, jusqu’à une heure de gagnée par jour, pourquoi ? Soit pour accorder plus de temps à chaque patient, pour travailler à son rythme, soit pour quitter le cabinet plus tôt, et vivre, enfin vivre ! Se libérer d’une partie de la charge mentale, des tâches chronophages, d’une partie du stress. Soulager son quotidien tout simplement.

 

 

3 questions à Arnaud Wilmet, directeur médical (CMIO) Nuance, sur le bien-être des médecins

Arnaud Wilmet

Quels sont les leviers du bien-être des médecins ?

Les médecins sont stressés, la pénurie est énorme, les leviers c’est gagner du temps pour passer plus de temps avec les patients et pouvoir échanger concernant la pathologie, la prise en charge… Mais aussi le soir, quand la consultation est finie, ne pas être obligé de rester deux heures de plus pour faire la documentation clinique et pouvoir rentrer chez soi, plus tôt, pouvoir profiter de la famille ou de ce qui fait envie. Et parlons d’autonomie aussi, certains médecins ne veulent pas dépendre d’autres personnes pour leur documentation clinique et tout faire en temps réel, ça leur enlève de la charge mentale. Ils documentent nickel chrome en temps réel, sans avoir besoin d’attendre que le document soit tapé par la secrétaire, si c’est revenu, relu, signé. Cela permet également aux secrétaires de gagner du temps et de pouvoir se recentrer sur d’autres missions au service des patients.

Est-ce que la qualité de vie au travail pour les médecins est un nouvel enjeu ?

Aujourd’hui, les établissements de santé sont obligés d’intégrer cette donnée de la Qualité de Vie au Travail. Ça a été aussi un acte du Ségur de la Santé. Mais nous les médecins on a toujours beaucoup travaillé, on s’est toujours adaptés, mais là clairement on arrive au bout d’un système, on a besoin d’être aidés au quotidien, d’être autonomes et mobiles. J’entends des médecins qui sont obligés de revenir à l’hôpital le samedi matin pour faire leur documentation clinique, en 2022, ça n’a plus de sens. 

Que peut apporter l’IA conversationnelle ?

L’IA s’adapte à ma façon de travailler. On a tous une façon de procéder différente. Certains médecins voient leurs patients, documentent tout de suite avec Dragon Medical One, et passent au prochain. Certains médecins vont faire toutes leurs consultations et à la fin de la journée, ils vont tout documenter, certains vont préférer le faire chez eux. Il faut s’adapter au mode de vie d’aujourd’hui. Tout n’a pas besoin d’avoir lieu à l’hôpital ou au cabinet. Nous on apporte le gain de temps, la flexibilité et l’autonomie au médecin dans sa documentation clinique. Il faut apporter des outils qui facilitent le quotidien, en gagnant du temps, en éliminant la charge mentale et en remettant l’humain au service de l’humain.

Un article écrit en partenariat avec Nuance Communications

De la lecture bienveillante

Bien-sûr vous avez tous vécu une période éprouvante, la pandémie a été le révélateur d’une situation critique pour les soignants. Et s’il en était ressorti du bien ? Et si enfin on s’était penché sur le bien-être des médecins, leurs besoins, leurs envies ? Plongez-vous dans le ce livre blanc, à télécharger gratuitement, Bien-être des soignants et qualité de vie au travail : prendre soin des professionnels de santé. Des chiffres parlants, des témoignages et des solutions. Alors on fonce vers le bien-être ?

Guide Bien-être médecins

 

Un témoignage en or

Rien de plus concret, rien de plus efficace, qu’un médecin qui parle aux autres médecins. Qu’est-ce que Dragon Medical One a apporté au quotidien au Dr François Provitolo ? Plus de souplesse ? Du temps gagné ? Il est médecin expert. La doc médicale, c’était sa plaie. Il raconte sa nouvelle vie. Et ça fait envie…

 

 

Rechercher un classement

Emplois

Emplois

Associé ? Médecin ? Remplaçant ? Déposez et consultez les annonces

553 ANNONCES ACTIVES + D’offres

Infographies

+ D’infographies

Les gros dossiers

+ De gros dossiers