Viens voir le docteur, n'aie pas peur...

Petite panne ? Gros passage à vide ? Don Juan des salles de garde ou phobique de la relation, on peut tous avoir besoin d'une petite consultation spécialisée. "Ce n'est pas sale"… Pas de premier rendez-vous chez le sexo avant six mois ? Pas de panique, on fait le point avec une rapide filmo sur le sujet !

L'IMPUISSANCE 1960
LE BEL ANTONIO (M. BOLOGNINI)
Magnifique leçon de cinéma que ce film corrosif dont le postulat repose sur le principe du narcissisme inversé : et si la fougue typiquement italienne servait de paravent au désarroi sexuel ? Mastroianni et Cardinale sont au sommet de leur art dans ce joyau du cinéma italien des années 60, associant comédie sociale et étude de caractère. La fin est magistrale.

LA RENCONTRE 1989
QUAND HARRY RENCONTRE SALLY (R. REINER)
Archétype de la comédie sentimentale, ce film sympa vous permettra de gérer l'impatience de toubib pressé que vous mettez dans vos choix amoureux. À recommander également en groupe de phobiques sociaux : mimer l'orgasme au restaurant avec autant de courage – et pourquoi pas de talent – que Meg Ryan !

LA RÉFÉRENCE 1972
TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LE SEXE SANS JAMAIS OSER LE DEMANDER (W. ALLEN)
Tiré d'un véritable ouvrage de vulgarisation sexologique, ce film à sketches surprend de par leur inégalité. Entre coups de génie, mais souvent rapides, et coups de mou, Woody est un éternel inconstant !

LA CONJUGOPATHIE  1990
LA GUERRE DES ROSE  (D. DEVITO)
Classique, ce film mettant une énième fois en scène – après Liaison fatale, et avant Harcèlement et Basic Instinct – un Michael Douglas en victime de la toutepuissance féminine, échappe à la misogynie grâce à la noirceur de quelques scènes, qui permet de poser la question centrale à l'œuvre dans le film (comme dans toute conjugopathie) de l'origine de la haine. En laissant planer le mystère…

LA PANNE  1999
LA DÉBANDADE (C. BERRI)
Le problème avec les films sur le sexe, c'est qu'il leur est difficile de ne pas tomber dans le glauque ou le graveleux. Ici, ce serait plutôt l'impudeur de l'autoportrait sous Viagra que Berri nous impose qui nous gêne. L'acteur et le réalisateur sont hélas aussi en panne que notre héros.

LA ROUTINE  2002
7 ANS DE MARIAGE (D. BOURDON)
Sur un sujet cassegueule, Bourdon évite fort heureusement le désastre dans cet inventaire à la Prévert des fantasmes et procédés pimentant la vie de couple. Il est aidé par la finesse du portrait de couple qu'il croque et surtout par la force comique de Catherine Frot, qui sait décidément tout jouer.

LES PLAISIRS SOLITAIRES  2011

OH MY GOD !  (T. WEXLER)
Une comédie romantique british sur la découverte du vibromasseur… Seuls les Américains pouvaient oser ! Le plaisir sexuel comme outil d'émancipation de la femme et remède contre l'hystérie… ou quand Freud rencontre Géo Trouvetou !

Portrait de Guillaume de la Chapelle
article du WUD 24

Vous aimerez aussi

Ciné week-end : Seven Sisters, de T. Wirkola (sortie le 30 août 2017)
Ciné week-end: Folles de joie, de P. Virzi (sortie le 8 juillet 2016)

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.