Vers une e-santé interconnectée

« La santé connectée est en sommeil, tandis que l’inter santé connectée est en train d’immerger ». Voilà comment Eric Couhet, généraliste à Nueil-les-Aubiers dans les Deux-Sèvres, définit la e-santé d'aujourd’hui. « Je n’aime pas trop le le terme de santé connectée qui est à mon sens trop galvaudé et utilisé à mauvais escient. », estime t-il. Dans son cabinet pourtant, on trouve des tensiomètres et des glucomètres connectés. Mais Eric précise que ces objets sont reconnus par les sociétés savantes. « Beaucoup de gens ne font pas la différence entre les gadgets que l’on trouve en grande surface et les vrais objets connectés utilisés par les professionnels de santé ». C'est pourquoi le généraliste Deux-Sevrien prône une «inter santé connectée», basée sur l'interaction numérique (emails, applications mobiles, partage de données) entre le médecin, le pharmacien, les autorités de santé et le patient.

«Explorer la bible de la e-santé»

Et Eric sait de quoi il parle. Véritable prescripteur du mouvement de la e-santé, il a crée la communauté Connected Doctors ,d’abord illustrée sur Facebook, puis Twitter et d'autres réseaux sociaux. «  Nous sommes un groupe éditorialiste composé d’une cinquantaine d’auteurs. Notre objectif est d’explorer sous forme de publications toute la bible de la e-santé afin de donner des points de repère à nos patients et nos confrères quand tout cela se sera un peu cristallisé », explique Eric. Récemment, il a accepté d'animer ( avec d'autres confrères connectés) la conférence sur les nouvelles stratégies digitales de la e-santé organisée le 7 avril par CCM Benchmarck. « Je vais peut-être me poser en évangéliste, mais je pense que nos confrères risquent de passer à côté des données médicales de leurs patients s'ils ne s'approprient pas la e-santé maintenant. C'est ce message que j'aimerais faire passer au cours de la conférence ».

Actuellement, Eric travaille sur un projet qui n'en est encore qu'au stade «embryonnaire», mais qui s'annonce prometteur : amener la e-santé sur les bancs de l’université. A suivre de très près.

 

 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Les objets connectés ne s'adressent pas qu'aux patients, loin de là... Un (bon ?) exemple avec le symbole du doc, le stétho.
Google veut développer une flotte de drones-ambulances

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.