Une pétition demande le droit de facturer les lapins des patients !

Une pétition de l’UMFLS demande un droit à facturation des consultations non honorées chez les médecins et soignants.

Le président de l’UFMLS, le Dr Jérôme Marty, vient de lancer une pétition pour exiger un droit à facturation des consultations non honorées chez les médecins et soignants, photos de lapins à l’appui !
 
28 millions de consultations seraient non honorées chaque année, selon l’UFMLS qui fait le parallèle avec les urgences hospitalières qui souffriraient d'une augmentation des entrées avec 21 millions de passages par an.

Libérer du temps de soin

La réduction du nombre de consultations non honorées, c'est « libérer du temps de soin, donner de la disponibilité de rendez-vous aux patients et diminuer une part des passages aux urgences », selon le syndicat qui exige que la facturation des rendez-vous non honorés puisse être autorisée par une modification de l’article R.4127-53 du Code de la santé publique.

En l’état actuel des choses, les honoraires ne peuvent en effet être réclamés qu’à l’occasion d’actes réellement effectués, puis au travers de négociations conventionnelles afin de construire un avenant conventionnel ouvrant à cette autorisation.

Dérive consumériste du soin 

Mais, selon l’UFMLS, le nombre des rendez-vous non honorés progresse, si bien qu’il est « urgent de mettre un terme à ce qui apparaît comme une dérive consumériste du soin qui impacte chaque jour l'organisation du soin et l'activité des médecins de ville et retentit sur celle des urgences hospitalières ».

Les autres professions du soin conventionnée sont également concernés par cette dérive, selon le syndicat qui considère qu’elles doivent bénéficier du même changement « afin de voir régresser ces pratiques qui pénalisent leur activité et nuisent à l’accès au soin ».
 
La pétition a pour le moment recueilli plus de 1700 signatures.
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

L'enquête publiée par Le Nouvel Obs sur certains propos licencieux postés sur le groupe Le Divan des médecins, ayant trait à ce que l'on peut nommer...
Comment gérer la controverse sur le dépistage organisé ?
Rencontre avec le (peut-être) futur DG de l'OMS

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.