Un patient psy retrouvé mort dans sa chambre une semaine et bien plus... La revue de presse de WUD

Cette semaine dans la revue de presse de WUD, les fichiers Monsanto révèlent une surveillance de journalistes et de personnalités publiques. Le lobbying de Coca est dévoilé. Un patient se pend dans sa chambre d'hôpital et personne ne s'en rend compte à Saint-Nazaire. Les infirmières scolaires manifestent.

« Fichiers Monsanto » : le catalogue qui mélange pesticides et politique

Le Monde et France 2 se sont procurés, à la suite d’une fuite, un document où deux cents noms de personnalités (journalistes, politiques, membres de syndicats) sont classés en fonction de leur position sur le glyphosate. Le document, créé en 2016, a fuité du cabinet de lobbying, Fleishman-Hillard, démarché par Monsanto pour défendre le glyphosate. Chaque personnalité y est catalogué selon sa crédibilité dans le débat publique, ses déclarations et s’il serait possible de le convaincre/de le recruter à la cause Monsanto. Contexte : Le fabricant du Round'Up, tristement célèbre pesticide, attend la décision de la Commission Européenne en 2016. Il espère que l’autorisation de commercialisation de son produit chéri sera renouvelé (il le sera, pour 5 ans).

Patient pendu dans sa chambre

Un homme de 37 ans disparu depuis une semaine a été découvert lundi, pendu dans sa chambre de psychiatrie à Saint-Nazaire, rappelle Ouest-France. Le personnel avait constaté une forte odeur et s’apprêtait à redonner les locaux à un autre patient, étant sans nouvelles de celui qui occupait le lit auparavant. Plus sordide tu meurs….

Coca-coca s'immisce dans l'univers de la santé

Une grande enquête du Monde révèle que la firme Coca Cola a dépensé depuis 2010 plus de 8 millions d'euros en France afin de mener des opération de lobbying sous couverture scientifiques. Articles biaisés, Institut faussement scientifique, colloques sous influence... Tout y passe. Aussi, 18 grands professionnels de santé, dont des professeurs et médecins de l'AP-HP, ont touché des subsides du géant de la limonade pour jouer les leaders d'opinion. La suite ici.

Les infirmières en scolaire

Un millier d'infirmiers scolaires ont manifesté le 7 mai à Paris. Elles contestent une mesure du projet de loi Blanquer "pour une école de la confiance", signale le JIM. Le texte prévoit en effet l'installation d'une équipe pluriprofessionnelle en lieu et place des infirmiers scolaires, ce qui ne leur plait pas du tout. Elles redoutent que les médecins ne viennent s'immiscer dans la gestion de la santé scolaire, et par le haut, imposant une hiérarchie dans la gestion des soins. Ce qui serait "le renouveau d'un service de santé scolaire abrogé dans les années 80", explique le Syndicat national des infirmiers et infirmières éducateurs de santé (SNIES).

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Cannabis thérapeutique, Ebola, Épidémie de dengue,  chirurgien suspendu... Voici les sujets auxquels vous avez échappé cette semaine. Pour...
Ca y est ! La loi Touraine est passée, et avec elle, le célèbre tiers payant généralisé. Si les effets de cette mesure étaient proportionnels à l’...
Les couturières suturent, les garagistes défibrillent

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.