Sur les applications de rencontre, «vacciné» is the new sexy ?

Article Article

[Mise à jour le 8 juin 2021] - Oubliez les abdos apparents ou les petites phrases d’accroche sympathiques… Pour faire mouche sur les applications de rencontres, la mention « vacciné » pourrait être bien plus prometteuse. 

Sur les applications de rencontre, «vacciné» is the new sexy ?

Avec une vie sociale proche de zéro, la crise Covid met les célibataires à rude épreuve. Un intérêt grandissant pour les applis de rencontre et une adaptation nécessaire des codes du dating ont rapidement émergé.
 
Développement de la conversation vidéo, cafés virtuels, photos de profil masqué… Au jeu de l’offre et de la demande, les applis ne font pas exception. Aux Etats-Unis plus récemment, c’est la mention « vacciné » qui fait des émules.
 
Les applications Tinder, OKCupid ou encore Bumble, ont toute remarqué une augmentation de cette tendance selon les informations du Journal de Montreal.
 
Avec humour, la journaliste américaine Sarah Kelly a partagé sur Twitter avoir subi « le rejet le plus 2021 », comme le rapporte l’AFP. En effet, alors qu’elle discutait avec son match (un homme vacciné), ce dernier lui a finalement dit : « T'es cool, mais j'ai trouvé quelqu'un qui est aussi vacciné! » (Au moins ce rejet préserve l’égo ?!)
 
Toujours dans la Twittosphère, l’AFP rapporte l’intervention de Brittany Biggerstaff. Pour elle, la mention « vacciné » est surtout un moyen de témoigner sa confiance ou son scepticisme envers la science. « Ça donne une idée des opinions et des connaissances scientifiques d'un partenaire potentiel ». Autrement dit, vacciné et antivax s’évitent soigneusement et on s’épargne un débat houleux autour du premier verre.
 
Du côté des attentes des utilisateurs de ces applications, la pandémie semble avoir eu pour effet d’augmenter les recherches de relations qui ont du sens, qui se construisent sur le long terme et où les partenaires prennent le temps de vraiment échanger avant de se rencontrer. La Covid, un Cupidon masqué ?

Les applis de rencontre pour booster la vaccination ? 

Les autorités sanitaires en partenariat avec les apps ? C'est visiblement le pari qui a été fait aux Etats-Unis et depuis peu au Royaume pour inciter les jeunes à recevoir leurs doses. Le département de la santé britannique a publié un communiqué un accord conclu avec Tinder, Match, Badoo ou encore Bumble. Le but; offrir des fonctionnalités supplémentaires aux utilisateurs afin de les inciter à passer le cap. Aucun document de preuve ne sera pour autant demandé. Filtre vaccin, accès à des fonctionnalités payantes gratuitement, super likes... sur les applis de rencontre, l'avenir appartient datings à ceux qui se vaccinent. 

 

 
 

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers