Ségur de la santé : les syndicats négocieront la hausse des salaires médicaux mardi prochain

Les syndicats de médecins et de paramédicaux ont publié un communiqué commun pour dénoncer la désorganisation du Ségur de la Santé. Les syndicats de médecins hospitaliers préparent néanmoins la première réunion multilatérale sur les salaires médicaux mardi prochain. 

Dans un communiqué commun signé à la fois par des syndicats de médecins hospitaliers (Snam-HP, INPH, MNH, Action praticien hôpital, Jeunes médecins), libéraux (FMF, MG France, CSMF, SML), paramédicaux (SNPI) et internes (Isni), les participants aux négociations baptisées Ségur de la santé s’insurgent du… chaos qui caractérise l’organisation de cette concertation : « L’annulation du Comité Ségur National piloté par Nicole Notat initialement prévue le 11 juin est incompréhensible… Les participants au Ségur de la Santé ont appris au dernier moment le report de cette réunion de synthèse et s’inquiètent de l’organisation chaotique de cette négociation engagée avec les Pouvoirs publics ». Selon des syndicats présents signataires de ce communiqué, Nicole Notat s'est excusée de cette annulation, arguant du fait que les négociations n'étaient pas au même niveau sur l'ensemble des quatre principales thématiques : revalorisation, nouvelle politique d'investissement, simplification des organisations et territorialité. Les organisations syndicales, suite à ce coup de gueule, ont par ailleurs obtenu un calendrier un peu plus précis, et une meilleure méthodologie. 

Les participants dénoncent un manque de considération, et demandent que le cadre méthodologique de cette concertation soit « posé clairement afin que le résultat soit à la hauteur des ambitions affichées ». Ainsi les syndicats demandent que « le calendrier de la phase de négociation annoncée et son cadre soient rapidement fixés ». Les syndicats signataires de ce communiqué ne sont pas les seuls à se plaindre du manque d’organisation de cette concertation. En début de semaine, le Collectif inter-hôpitaux avait pondu un communiqué pour dénoncer la vacuité des discussions en cours et demander du concret. Selon nos sources, les négociations ont repris aujourd’hui avec une première étape importante : le début de la multilatérale sur les salaires pour les personnels non médicaux. La réunion multilatérale sur les salaires médicaux aura lieu mardi prochain. Les syndicats s'y préparent : pour rappel APH avait demandé une revalorisation des salaires médicaux en début de carrière à 5000 euros net et à 10 000 euros net en fin de carrière. Interrogé par WUD, le Dr Jean-François Cibien argue que, "l'État consacre 1 milliard pour l'intérim médical qui représente 10% de l'activité médicale, contre 5 milliards pour la masse salariale médicale hospitalière qui accomplit 90% de la besogne. Ce sont des choix de société qu'il faut faire." Pour le Dr Jacques Trévidic, la négociation de ce mardi augure du début des négociations sérieuses : "Nous avons affiné nos propositions. Nous verrons bien comment les négociations vont se dérouler." 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Un nouveau plan à base d’avantages fiscaux et tarifaires
La Cour des comptes s’alarme à nouveau de la situation des urgences hospitalières. Le nombre de passages annuels continue d’augmenter alors que les...
L'hôpital public se mobilise

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.