Renaud revient en force, ou pas...

Depuis le début du Coronavirus, et surtout depuis le confinement, de nombreux artistes ont sorti des titres en rapport. Renaud s’est prêté à l’exercice, en rendant hommage à ceux qui ont souffert du virus, ainsi qu’au personnel soignant. 

Le 8 juillet, Renaud à publié sa nouvelle chanson « Corona song ». Tatouages, veston en cuir et masqué, il livre avec sa voix légendaire, sa pensée sur ce « connard de virus ». Dans ce titre, il évoque un peu tous les sujets qui ont fait parler pendant la crise.

Sa patience a des limites !

Il aborde le sujet de l’hydroxychloroquine, et défend le Pr Didier Raoult, ainsi que Douste-Blazy « Quand je pense au brave Docteur Raoult ; Conchié par des confrères jaloux ; Par des pontes, des sommités ; Qui ont les moules de perdre du blé ; J’me dis que monsieur Douste-Blazy, ne dit pas toujours que des conneries ; Mais ce monde est plein de voyous qui voient le mal un peu partout ». Au moins, il a le mérite d’être franc ! Il salue également le courage des caissières et leur salaire, et soulève le fait que les enfants qui ont pu sécher l'école.

Pendant le confinement, la patience de Renaud a visiblement été mise à rude épreuve. Entre le fait de rester enfermé, et voir Roselyne Bachelot, sacrée épreuve: « Moi devant ma télé pourrie entre BFM et LCI, j'me cogne sans cesse Arlette Chabot ou la pauvre Roselyne Bachelot ».

Une chanson qui ne fait pas l’unanimité

Sur Twitter, on est loin des messages encourageants. Faut dire qu’il débute sa chanson avec des paroles un peu.. osées? « Coronavirus, connard de virus. T'as débarqué un jour de Chine, retournes-y qu'on t'y confine. Dans ce pays, on bouffe du chien, des chauves-souris et du pangolin », chante-t-il. Une chanson jugée raciste et complotiste par @Padre_Pio

Un avis partagé par @Rapt0r_C

Pour d’autres, Renaud a pris un bon coup dans la figure… @EdChirac

Mais Renaud reste Renaud et a toujours ses fans derrière lui, qui n’oublient pas les cadeaux qu’il a pu offrir à la musique française, @punchtweet

Et a encore le soutien de ses fidèles, comme @CreveT_PailleT

Sur ce, on vous laisse juger par vous-même ! Attention, le refrain peut rester dans la tête. On vous aura prévenu…

Portrait de Mélanie Philips

Vous aimerez aussi

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.