Réforme du 3ème cycle : les maquettes sont sorties !

Article Article
Réforme du 3ème cycle : les maquettes sont sorties !

Vendredi dernier, le gouvernement a publié l’arrêté contenant les maquettes complètes de la réforme du 3ème cycle des études médicales. L'épilogue d'un feuilleton de plus de dix ans.

Non, le gouvernement ne se laissera pas avoir. Une semaine avant le second tour de l’élection présidentielle, les ministères de la Santé et de la Recherche ont publié au « Journal officiel » l’arrêté dévoilant le contenu des maquettes des diplômes d’études spécialisées (DES) de la prochaine rentrée universitaire. Le document contient aussi les options et les formations spécialisées transversales (FST) auxquelles pourront prétendre les futurs internes selon leur spécialité.

Après plus de 10 ans de réflexion, la réforme du 3ème cycle aura su se faire désirer. Aujourd'hui, le texte réformateur fait environ 270 pages et définit la restructuration des différentes spécialités. Les internes y trouveront les différentes modalités de l’internat comme le programme détaillé des enseignements, la durée et la nature des stages, le mode d’évaluation… Dorénavant, les futurs internes pourront choisir parmi 44 spécialités. Plus précisément, le choix se fera entre 13 chirurgicale, 30 médicales et la biologie.

Une formation en trois étapes
Pour ceux qui n’auraient pas tout suivi, petit rappel : l’internat comptera désormais trois phases. Lors de la phase 1, dite phase socle, l’étudiant devra acquérir des connaissances de base spécifiques à la spécialité suivie et se construire un premier niveau de compétences. A l’issu de cette phase, il sera capable de « recueillir des informations auprès du patient, notamment son consentement », « d’analyser, de poser un diagnostic et de prendre en charge un patient dans sa globalité » et de « prescrire un traitement médicamenteux adapté », entre autres.

Au cours de la phase 2, dite phase d’approfondissement, l’étudiant approfondit les connaissances et les compétences acquises lors de la phase 1. L’étudiant sera ainsi en mesure de « faire le diagnostic des pathologies courantes de la spécialité », « pratiquer dans leur totalité les actes les plus courants » ou encore « présenter les résultats d’un travail de recherche ».

Pour finir, la phase 3, dite phase de consolidation, servira à consolider l’ensemble des connaissances et compétences acquises lors des deux premières phases et à préparer l’insertion professionnelle de l’étudiant. Il devra « diagnostiquer et traiter l’ensemble des pathologies de la spécialité », « assurer des gardes ou des astreintes de la spécialité », « participer au travail en équipe pluridisciplinaire », etc… Quant aux options et aux FST, les places seront régulées sous forme de quotas d’étudiants pour éviter les problèmes de démographie médicale.

Pour connaître en détail le contenu des maquettes, c'est par ici !

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers