MG France ne veut pas jouer les arbitres !

La revalorisation des actes résoudrait bien des problèmes

Le syndicat MG France rejoint les autres syndicats concernant l'avenir de l'avenant 8 qui "tourne au Vaudeville conventionnelle". Dans son communiqué de presse du 22 février, MG France demande à ses représentants de ne pas siéger aux commissions paritaires conventionnelles qui seront saisies pour les questions concernant les dépassements d'honoraire abusifs. Contrairement à la CFML, MG France ne renie pas sa signature de l'avenant 8 mais "n'entend pas jouer le rôle de juge ou d'arbitre".

MG France rejoint la position de nous tous en France : la "bonne utilisation du système de santé sous-entend des tarifs secteur 1 adaptés au service rendu". Cette dernière phrase résume tout le problème actuel : une revalorisation des actes résoudrait l'équation… Le gouvernement de François Hollande nous a annoncé des revalorisation mais il attend quelque chose : s'il faut attendre les prochaines élections présidentielles, le temps va nous sembler bien long !

Source: 

What's up doc - publié par JR

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Ce cercle de santé à l’initiative du Pr Guy Vallancien ouvre sa 6ème édition en septembre sous l’intitulé : Liberté, Santé et Inégalités.
Par Renaloo
En février 2011, lors des débats sur la révision de la loi de bioéthique, la secrétaire d’État chargée de la Santé s’était opposée au projet d’...
Nom de code : zéro délai d’attente

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.