La revue de presse WUD de la semaine

 

Méduse, publicité d’alcool, gilets jaunes (of course) et drones… On regroupe pour vous tout ce qui a pu vous échapper cette semaine. Ce soir, petite séance de sauvetage de sujets qui allaient passer entre nos filets.

Gilets jaunes : le CHU de Toulouse porte plainte après de possibles preuves de fichage

Ce lundi, dans Le Quotidien du médecin, nous apprenons que le CHU toulousain a porté plainte contre X. Objet : divulgation dans la presse de l’identité de gilets jaunes blessés. Les captures d’écran de dossiers médicaux se sont retrouvées sur le site internet de France 3 Occitanie, puis ont été retirées à la demande du CHU. Les dossiers auraient été enregistrés dans le logiciel [email protected], utilisé en cas de grosse affluence de blessés. Ces captures sont considérées comme un « usage inapproprié » du logiciel de suivi des patients. Et ici, usage = fichage de gilets jaunes.

Livraison d’organe par drone

Il y a deux ans, la première livraison de pizza par drone mettait la Nouvelle-Zélande en émoi. En avril 2019, aux États-Unis, c’est au tour d’un organe d’être transporté dans les airs. L’organe en question, un rein, est parti d’un parking de Baltimore pour parcourir 4,5 kilomètres jusqu’à l’université du Maryland. Le vol s’est déroulé dans la nuit du 18 au 19 avril, rapporte Sud Ouest. Le résumé de l’affaire paraît absurde, non ? Un rein dans une glacière. À 120 mètres du sol. Pendant 10 minutes. Une vie sauvée.

Un antidote contre le venin le plus mortel de la planète.

On parle ici de l’un des venins les plus dangereux de la planète. Une seule de ces méduses (Chironex fleckeri) contient de quoi tuer 60 humains en quelques minutes ! Courrier international rapporte qu’à l’université de Sydney, des chercheurs y étudient les effets et le fonctionnement du venin, notamment grâce aux mécanismes de Crispr. Mercredi dernier, ces chercheurs de la douleur sont parvenus à créer un antidote qui a été testé positif sur des cellules in vitro et des souris vivantes. Posologie à respecter à tout prix.

Le numerus clausus froisse les socialistes

L’augmentation du numerus clausus arrêtée le 21 avril dernier ne satisfait pas les Socialistes & apparentés, signale le Quotidien du médecin. Le groupe parlementaire a interpellé le gouvernement sur l’inégalité engendrée par la répartition des nouveaux postes. Sur les 606 places ouvertes à la rentrée 2019, 397 sont réservées aux hôpitaux franciliens, alors que pour Caen, Nantes, Tours, Clermont ou Limoges, rien à déclarer. La réponse du gouvernement semble pourtant être à l’Ouest.

(Presque) plus de pubs pour l’alcool à New-York

Bill de Blasio, le maire de New-York, n’a « aucun doute » sur le fait que « trop de New-Yorkais luttent avec des problèmes d'excès de drogues et d'alcool ». Il a donc décidé de supprimer les publicités pour les boissons alcoolisées sur les espaces qui appartiennent à sa ville, signale francetvinfo. Santé !

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Le Pr Jean-Francois Mattei, pédiatre et généticien, a été ministre de la Santé entre 2002 et 2004. Il évoque cette période pour What’s up Doc.
Un pharmacien pas comme les autres
L’utilisation des données personnelles doit bénéficier aux usagers de santé avant de servir les intérêts des industriels.

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.