La formation continue par simulation

Les ingrédients de la formation in situ

What's up doc a assisté à une simulation in-situ organisée par l'Ecole Européenne de Chirurgie (EEC) à l'Institut Gustave Roussy. Détails des ingrédients pour une journée de formation réussie.

Le personnel médical qui participe à la simulation est divisé en groupe de quatre qui vont alterner simulation et observation au moyen d’une retransmission vidéo, pendant la journée.

Le scénario
Les scénarii utilisés pendant la simulation sont basés sur des cas et faits ayant déjà existé, et sont adaptés en fonction de l’environnement et des personnes qui y participent. On arrive ainsi à obtenir la bonne réaction « réflexe » lors d’une situation d’urgence, indique le Pr Perniceni, formateur à l'EEC.
On peut réaliser par exemple une hémorragie massive au bloc ou lors de la délivrance, un arrêt cardiaque sur table ou un autre type d’accident.

Les facilitateurs
L’équipe de formateurs pilote depuis les ordinateurs le mannequin et les instruments nécessaires à la simulation. Elle gère la situation et choisit le sens dans lequel elle souhaite mener le scénario. Puis interviennent les facilitateurs : ils sont médecins ou infirmiers et « sont intégrés au scénario. Ils peuvent déstabiliser les apprenants mais aussi remettre sur la bonne piste », précise le Pr Perniceni. Lui-même endosse le rôle du Dr Martini, chirurgien, ce jour-là. Comme le dit François Lecomte, formateur de la journée et directeur du DU « Formateurs à l'enseignement de la médecine sur simulateur » à Paris 5 : « Ils sont là pour faciliter le scénario, mais pas forcément votre vie ». Les facilitateurs peuvent introduire de la confusion chez les apprenants pour les obliger à ensuite s’organiser.

La retransmission vidéo
En même temps qu’une équipe joue le scénario, une vidéo transmission permet à une autre équipe d’observer la situation et d’évaluer les actions et réactions de leurs collègues.
« La retransmission permet d’avoir une vision globale », précise le Pr Perniceni. Celle-ci permet de comprendre quel risque il y a à agir tout seul dans son coin, lorsque chacun est préoccupé par son propre rôle.

 

 

Photo : Cécile Lienhard, simulation organisée par l'EEC à l'Institut Gustave Roussy

Source: 

Cécile Lienhard

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

English Corner
Manifestation des étudiants belges
Formation médicale continue

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.