"Jour noir" des médecins ce 18 février : la profession en deuil

L'UFML organise un "jour noir" pour marquer le désastre du burn-out chez les médecins

Le 18 février prochain, l'Union Française pour une Médecine Libre (UFML) organise un "jour noir" des médecins suicidés ou en souffrance. Selon les propos de l'UFML rapportés par egora.fr, le suicide représente près de 15 % des causes de mortalité dans notre profession. Soit un taux largement supérieur à la moyenne nationale qui se situe autour de 6 %. 

Le suicide récent d'un confrère, dont l'UFML préfère taire le nom, n'a fait qu'accroître le dépit face au silence qui couvre une telle hécatombe. Et de ce silence, il es temps de sortir, clame l'UFML. 

Le suicide étant bien souvent l'évolution dramatique d'un burn-out, ce "jeudi noir" vient aussi marquer les consciences sur ce fléau. Loin d'être négligeable, le burn-out menace 60 % de nos confrères (nous compris).

Reste à savoir si ce 'jour noir" sera entendu. Pour marquer le coup, un happening sera prévu à Paris ce mardi 18 février, selon le Quotidien du Médecin. Et chaque confrère médecin sera invité à voiler sa plaque professionnelle d'un crêpe noir. 

 

Source: 

What's up doc - publié par AP 01/02/2014

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

La génération Y médicale
Les médecins solidaires

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.