Fin du papier : la digitalisation des services, gage d’efficacité

Moins de lourdeurs administratives, un accès instantané à tous vos services, mais aussi du temps médical gagné : la dématérialisation simplifie la pratique des médecins.
 

En mettant le cap sur les téléservices, l’Assurance Maladie inaugure une nouvelle ère de travail où la dématérialisation est le maître-mot. A la clé, des avantages multiples pour les professionnels de santé habitués à exploiter du papier, source de lourdeur et de coûts, pour le patient, comme pour le professionnel de santé.

D’entrée de jeu, il est à noter que les téléservices et plus généralement la dématérialisation qu’ils introduisent offrent la possibilité aux professionnels de santé d’accéder d’un seul coup d’œil et en temps réel à la totalité des services concernant les démarches médico-administratives de leurs patients : déclaration du médecin traitant, protocole de soins électronique, prescription d’un arrêt de travail en ligne …

Concrètement, le médecin a accès, d’une part, à un service lui donnant des données médico-administratives sur la situation de son patient : se déclarer médecin traitant, faire une demande de mise en ALD, prescrire un arrêt de travail ou faire un certificat médical dans le cadre d’un accident du travail ou d’une maladie professionnel. D’autre part, il accède également aux informations concernant son activité : l’accès au détail des paiements, la déclaration des indicateurs de la ROSP, la consultation de sa patientèle, la réalisation de commandes de formulaire et de dispositifs médicaux.

En fait, en se connectant à partir de son ordinateur via la CPS et la carte Vitale du patient, le médecin peut ainsi alléger ses tâches administratives au bénéfice de son activité médicale. A la clé, une sécurisation et une simplification des démarches, une rapidité des procédures, sans oublier l’assistance au remplissage de documents administratifs. En somme, la dématérialisation via les téléservices facilite et sécurise les échanges avec l’Assurance Maladie. Un exemple concret avec la demande de mise en ALD, service qui permet de saisir et de transmettre un protocole de soins pour une affection de longue durée (ALD) directement au service médical de l’Assurance Maladie, sans contrôle a priori. L’accord est immédiat et le temps gagné est considérable pour le patient comme pour le médecin.
 
En somme, la dématérialisation permet d’améliorer les conditions de travail des professionnels de santé qui s’affranchissent des modes de travail classiques. Meilleure classification des contenus, fluidification des données, échanges plus aisées avec son écosystème, la dématérialisation est aussi un facteur d’économies. Les services en ligne mettent le cap sur une nouvelle approche de travail dématérialisée, plus rapide pour le patient comme pour le professionnel de santé. Quant au patient, il bénéficie à travers cette pratique d’une prise en charge plus rapide.

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Toujours méfiant envers l’arrivée des assistants médicaux, l’Ordre national des infirmiers fourbit ses armes avant l’examen du projet de loi relatif...
Grandes oubliées du plan « Ma Santé 2022 », les infirmières manifestent ce mardi 20 novembre. Si le Gouvernement veut faire passer sa...
Autorisés à délivrer des médicaments sans ordonnance et à prescrire (encore et toujours) certains vaccins, les pharmaciens sont les grands gagnants...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.