Farce Terminale

Cinéweek-end: Deadpool, de T. Miller (sortie le 10 février 2016)

Voici le film swag du moment. Un super héros qui ne se prend pas au sérieux, bourré d'humour, salace de surcroît. Un héros Marvel qu'on aurait faluché, en somme. Alors tant pis si le scénario tient sur un post it, si Ryan Reynolds se moque de Ryan Reynolds depuis déjà quelques films, ce qui compte ici c'est le ton décalé, le troisième degré (ah oui parce qu'avec les Avengers on était déjà dans le second degré, alors que là on passe la troisième...).  

Ultra référencé, le film, malgré sa brièveté, finit par lasser, tel une blague de geek sur les geeks: si on n'est pas geek, on passe un peu à côté. 

Réjouissant. Pas plus. Mais pas moins quand même.

Source: 

Guillaume de la Chapelle

Portrait de Guillaume de la Chapelle

Vous aimerez aussi

Pour les réalisateurs friands de révéler les plus secrets huis clos, la consultation médicale est le terrain de jeu idéal. En témoignent les...
Thomas Lilti se confie avant la sortie de Première année
Ciné week-end : Marie Heurtin, de Jean-Pierre Améris (sorti le 12/11/2014)

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.