« On est loin sous l'eau, sans possibilité de communiquer »

Dans un sous-marin, personne ne vous entendra crier...

 Le Dr Julien Pontis, est médecin sous-marinier par passion. Il témoigne des particularités de son exercice.

WUD : Qu'est-ce qui vous a amené à être médecin dans un sous-marin ?

J'ai toujours voulu faire médecine, mais je souhaitais exercer en conditions particulières. La première idée que j'avais, c'était de faire de l'humanitaire. Mais j'ai rapidement découvert que c'était compliqué d'en faire un métier à temps complet. J'ai alors décidé de me tourner vers la médecine militaire. Je suis entré à Santé Navale, à Bordeaux, et lors de ma deuxième année j'ai eu l'occasion de faire un stage pour découvrir l'activité des médecins sous-mariniers. J'ai alors décidé que c'est ce que je ferai. J'ai visité mon premier sous-marin en 2000 et j'y ai obtenu mon premier poste en 2011.

WUD : Quelles sont les particularités de l'exercice médical à bord d'un sous-marin ?

C'est l'un des rares lieux où on fait de la médecine en autonomie complète, y compris de la chirurgie, des soins dentaires, ou même de l'anesthésie. On part en mission pendant deux ou trois mois en étant le seul médecin à bord. On a un infirmier anesthésiste et un infirmier de soins généraux avec nous. On est loin sous l'eau, on n'a pas le droit de communiquer… Il faut tout faire tout seul avec les moyens dont on dispose. On a énormément de moyens à bord : d'anesthésie, de radio, d'échographie, de chirurgie, pour pallier à tout. On a est autonomes pour les prises de sang et on a des appareils de laboratoire pour faire les analyses nécessaires. Dans quelques mètres carrés on a de quoi tout faire, y compris les soins dentaires !

Source: 

Anne-Gaelle Moulun"

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

A quand le Wiki-DMP des hôpitaux ?
Quand on n'est pas médecin...
Des entreprises proposent aux praticiens américains des conseils pour améliorer leur stratégie marketing en ligne

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.