Docteur, je voulais savoir si...

Les questions les plus simples auxquelles on ne sait pas répondre

Avouons-les, il y a des questions auxquelles on n'aimerait jamais avoir à répondre. Mais voilà, comme on est médecin, on est censé "savoir". Le souci, c'est qu'à la fac, on ne nous dit pas tout, encore moins sur les bobos et travers du quotidien. C'est ainsi que les patients nous attribuent des connaissances que nous n'avons pas. Voilà une sélection de questions-réponses, au cas où, à formuler face aux questionnements (plus ou moins) existentiels de nos patients.

1- Les questions qu'on ne s'est jamais posé 

Exemple : Comme je suis gros, je tolère mieux le froid ?

Comment réagir ? Faire preuve de logique et de bon sens. En allant, si besoin, piocher dans les réminiscences des cours de physiologie (si tant est qu'il en reste). Sinon, jeter un oeil à la réponse du médecin du sport Patrick Bacquaert, interrogé par Neon magazine. Vous tomberez peut-être sur d'autres articles du genre "empêcher nos aisselles de transpirer risque-t-il de nous faire suer du front". À lire absolument.

2- Les questions auxquelles on n'a pas de réponse

Exemple : C'est quoi un point de côté ?

Comment réagir ? Rester humble. Dire qu'on ne sait pas n'a rien de catastrophique. Il est toujours possible d'éluder le sujet en questionnant sur le symptôme, de manière à éliminer une autre cause de douleur. Quoiqu'il en soit, l'explication la plus plausible du point de côté est celle de la crampe musculaire : la sur-sollicitation du diaphragme et d'autres muscles respiratoires provoque une crampe, qui peut être soulagée par une respiration plus lente. À savoir, au cas où. Car cette question revient souvent.

3- Les questions qu'on n'ose pas poser

Exemple : La rétention des gaz est-elle mauvaise pour la santé ?

Comment réagir ? Voir la question d'un autre angle. L'explication vidéo du Dr Jacqueline Warnet, gastro-entérologue peut servir d'exemple. Elle propose d'investiguer le contexte de cette rétention, en évaluant la fréquence et la qualité des gaz. Intéressant !

Et vous, des questions de patients vous ont-elles gêné, déstabilisé, ou laissé pantois ? On attend vos retours d'expériences !

Source: 

Publié par AP

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Richard Horton, le rédac’ chef du Lancet, a tiré lui-même la sonnette d’alarme, voire la fin de la récré, pour tous ceux qui abusent des revues (1)....
Au PLFSS 2013
En direct de la blogosphère

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.