Des médecins justes

Féminisme et médecine. Regard sur l’ouvrage d’Ivan Jablonka : « Des hommes justes ».

« Homme, es-tu capable d’être juste ? », c’est en pensant à cette question d’Olympe de Gouges qu’Ivan Jablonka a écrit son ambitieux « Des hommes justes » (1). L’auteur, peut-être mal dans sa peau d’homme, la même peau que celle de Meilhon, l’assassin de Laëtitia Perrais à laquelle il a consacré un précédent ouvrage, cherche dans l’Histoire une façon d’être un « mec bien » comme il dit. Il offre dans son ouvrage une série de portraits d’hommes féministes et notamment de médecins féministes. Dans ses pages qui portent sur les « médecins de l’émancipation », Jablonka cite le Dr Briquet qui s’est intéressé aux « hystériques ».
 
Voici l’analyse de celui-ci : « Ce sont des femmes malheureuses, qui sont bien contentes de trouver dans le médecin un confident de leurs chagrins ». Le problème est déplacé, par Briquet, de la matrice au cerveau ; la voie de guérison reste l’oreille bienveillante et savante des hommes. De même, si l’on suit Jablonka, l’obstétrique progresse grâce aux « pasteuriens français » et le domaine des règles devient lui aussi masculin, grâce au tampon inventé par Earle Haas en 1931 et la coupe menstruelle brevetée en 1932 par Lester Goddard. Il est encore question de Pierre Simon, gynécologue, qui participe à l’aventure du Planning familial. Mais de la fondatrice du Planning familial, Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé, pas un mot.
 
Est-ce qu’on n’aurait pas mieux rendu compte d’une « médecine de l’émancipation » en montrant les efforts conjugués de soignants et soignantes s’efforçant de construire une médecine qui ne mette pas en avant un savoir masculin pensé surtout pour le corps des hommes ? Pas facile d’être un historien juste. En tout cas, il y a dans ce livre un encouragement à poursuivre notre galerie de portraits de femmes médecins. Affaire à suivre donc.
 
 
1 : Ivan Jablonka, Des hommes justes – Du patriarcat
 

Portrait de Bérénice de la Mole

Vous aimerez aussi

De nombreuses réactions affluent depuis hier pour saluer ou critiquer l’arrivée d’Olivier Véran au ministère de la Santé. Morceaux choisis.  
Entretien avec Maud Santantonio sur sa mission Ebola
Le contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) s'inquiète pour les "libertés du quotidien" mises à mal pour les patients...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.