Dans les négociations avec la Cnam, le SML n’entend pas s’associer à un texte qui « met à mal l’avenir de l’exercice libéral »

Article Article

Les médecins ne sont pas satisfaits par les propositions de la Cnam. Le SML estime que c’est une convention qui « Divise pour régner ». Dans un communiqué il réagit aux propositions faites par Thomas Fatôme.

 

Dans les négociations avec la Cnam, le SML n’entend pas s’associer à un texte qui « met à mal l’avenir de l’exercice libéral »

© IStock 

Dans un communiquer le SML estime que « le Directeur général Thomas FATOME assume une convention à visée généraliste aux dépens des autres spécialistes et ne se gêne pas pour le dire. Pourtant soyons clairs, même pour les généralistes, la proposition n’est ni respectueuse, ni à la hauteur ! »

Le syndicat estime que la Cnam amadoue « les amateurs de forfaits pour les amener à la signature : une proposition d’augmentation du forfait médecin traitant : d’escalade en escalade : un vertige de forfaits, au détriment de l’acte de consultation : certains seraient déjà séduits, pas le SML pour qui la capitation porte les germes d’une baisse d’activité : est-ce bien raisonnable d’inciter à moins consulter ? »

Le SML compte faire valoir à nouveau l’ensemble de ses propositions concrètes et chiffrées, n’entend pas aujourd’hui s’associer à un texte qui « met à mal l’avenir de l’exercice libéral, et qui aura pour conséquence immédiate, le départ précipité des médecins de plus de 62 ans qui participent aujourd’hui grandement à l’accès aux soins dans nos territoires et la démotivation à l’installation des jeunes générations. »

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers