Vrai - faux : On gagne toujours moins dans le public que dans le privé ?

Mieux vaut réfléchir avant de choisir

Public ou privé: nous nous posons tous cette question à un moment de notre vie, avec l'idée préconçue d'une activité publique sécurisante et d'une activité privé lucrative; qu'en est il réellement ?

Tout dépend de sa spé et du moment de sa carrière retenu pour comparer. Certes, le salaire de base brut d’un PH varie de 50 000 €/an (1er échelon) à 89 000 €/an (dernier échelon). Mais il peut être largement bonifié avec les gardes, astreintes, primes ou autres négos. C’est certain, quand on débute, c’est pas Byzance ! Mais en fin de carrière, c’est plutôt confortable, même en levant le pied... Et puis ramené au tarif horaire, avec les 40 à 50 heures/ semaine, les 5 semaines de congés payés, les 2 semaines de RTT, l’absence de charges à honorer et la retraite jusqu’ici très bien rémunérée... la différence n’est pas énorme.

À chacun de compter en fonction de sa spé !

Plus d'infos : Public, libéral : 10 bons plans pour se lancer... sans se planter ! : à lire dans le dernier numéro de WUD

Source: 

What's up doc - publié par JR

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Le Conseil d’État vote pour
L’UFML-S dénonce une nouvelle attaque de SantéClair contre les médecins. Le syndicat critique le fait que le réseau de soins, qui n’a toujours pas...
La rémunération de l’infirmière en pratique avancée (IPA) proposée par l'assurance maladie déçoit. C'est le moins qu'on puisse dire. 

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.