« Une belle expérience professionnelle et humaine »

Entretien avec Maud Santantonio sur sa mission Ebola

Avec Médecins sans Frontières, le Dr Maud Santantonio est restée 5 semaines à Kailahun dans un centre d'hospitalisation de 80 places pour prendre en charge les patients atteints du virus Ebola. A son retour, elle se sent prête à y retourner.

WUD : Comment avez-vous vécu cette mission ?

« Je l'ai bien vécue. Je serai prête à y retourner comme la plupart de mes collègues partis en mission Ebola. Ce sont des semaines difficiles, il y a des décès tous les jours et beaucoup de souffrance. On voit la peine des gens. Quand ils comprennent qu'ils sont malades, on peut lire la peur et la douleur dans leurs yeux. Mais on se bat et on fait tout ce qui est possible pour qu'ils aillent mieux. Les patients se battent aussi, et quand il y a des gens qui s'en sortent, on se dit qu'on ne fait pas ça pour rien.

Il y a aussi un travail d'équipe très important, entre nous et ceux qui vont sensibiliser la population, localiser les patients et les ramener au centre. Car on sait bien que traiter les gens malades ne suffira pas à arrêter cette épidémie.

C'est aussi important de pouvoir partager ce qu'on vit tous les jours avec le reste de l'équipe, car il y a des moments très forts émotionnellement. Les Sierra-Léonais sont vraiment chouettes, j'ai beaucoup aimé travailler avec eux. C'était une belle expérience, professionnelle et humaine. »


(Photo: copyright P.K.Lee / MSF)

Source: 

Anne-Gaelle Moulun"

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Que le meilleur gagne !
Débarqué de l’Agence régionale de santé (ARS) Grand-Est en plein confinement, Christophe Lannelongue comparaissait hier devant la commission d’...
Face au désarroi de la perte d’un patient suite à une intervention à l’hôpital, les proches peuvent en vouloir au corps médical et chercher des...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.