Un curieux remaniement...

Alors que le monde de la santé est en ébullition, que la gauche est en déroute au niveau électoral, l'agitation semble gagner le pourtant paisible Ministère des Affaires Sociales et de la Santé...

De là à dire qu'il y a de la fébrilité dans l'air et que la crainte du remaniement n'est pas loin, il n'y a qu'un pas. La vérité est à la fois proche et ailleurs. Car si de remaniement il s'agit bien, il concerne plus la langue française et le vocabulaire médical que le maroquin de notre chère ministre. 

On sait Mme Touraine très affectée depuis plusieurs mois en raison du sobriquet qui lui a été attribué par plusieurs collègues en colère. Il semble pourtant que la blessure est encore plus profonde, puisque la ministre a décidé de profiter de la Loi Santé et du soutien de plusieurs députés fidèles pour ajouter dans la plus grande discrétion un amendement visant ni plus ni moins à proscrire le terme de "MST" dans les manuels médicaux, les revues et encarts à visée commerciale et les dispositifs de soin.

Ainsi Mr le Professeur Hagège, linguiste renommé, Mme le Docteur Barré-Sinoussy, découvreur du HIV, et même plusieurs académiciens coiffés de leur tricorne et épée à la main, se sont-ils parfois croisés dans les couloirs du ministère tard dans la nuit, à l'abri des regards et des oreilles indiscrètes. Et la réflexion est complexe, car l'enjeu est de trouver un équivalent à une abréviation largement entrée dans le langage courant. Si le terme "IST", également utilisé, a dans un premier temps eu les faveurs du comité, la ministre y a apposé son veto: trop ressemblant! Depuis ça patine un peu. Parmi les dernières propositions, le terme "ISG" (Infections de la Sphère Génitale) semble se détacher (mais c'est singulièrement mettre de côté les différents modes de contamination possible) ainsi que la très poétique Collision Entre Muqueuses (CEM). Affaire à suivre...

Source: 

Guillaume de la Chapelle

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Le syndicat de gynécologie médicale a pris connaissance des conclusions d'une étude sur ces deux médicaments par voie de presse. 
Presse auscultée. La mère de la petite Lou, décédée à 11 ans d'une péritonite à l'hôpital Necker, reproche la négligence et l'incompétence des...
Les médecins à l’épreuve du benchmark

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.