Télé + médecine = soins plus accessibles

9 régions francaises vont tester les actes de télémédecine

C'était une belle histoire, que celle du médecin et de sa "mallette". Bien sûr, il en existe encore, des docteurs munis de leur valisette. Mais celle-ci tend d'année en année à se digitaliser. Oui, la télémédecine est en train de prendre du galon. Et c'est le ministère des Affaires Sociales et de la Santé qui s'en ravit, véritable maître d'oeuvre de cette innovation. Prévue dans la loi de Financement de la Sécurité Sociale 2014, l'expérimentation de la télémédecine se fera dès la fin de l'année dans 9 régions de France.

Les premiers usagers de télémédecine seront...

Désignées publiquement ce lundi, les élues sont : l'Alsace, la Basse-Normandie, la Bourgogne, le Centre, la Haute-Normandie, le Languedoc-Roussillon, la Martinique, le Pays-de-la-Loire et la Picardie. Le ministère souhaite encourager ces régions (la plupart désertée par les médecins), à développer la télémédecine, aussi bien en ville (libéral, maison de santé, etc.) que dans le secteur médico-social.

Télémédecine : le grand espoir

Les objectifs sont nombreux : suivis des patients chroniques à domicile ou en EHPAD, téléexpertise de spécialistes, télésurveillance au moyen d'objets connectés, etc. Soit mille et une possibilités de pallier, d'une aux déserts médicaux, de deux aux maladies chroniques, dont on connaît la prévalence endémique. Selon le communiqué ministériel, les premiers tarifs préfigurateurs (et "incitatifs")devraient être versés d'ici la fin de l'année. Qui l'eut cru que télé et médecine puissent faire si bon ménage ?

Source: 

Publié par AP

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

61 organisations tirent la sonnette d’alarme sur la politique du gouvernement qui « s’attache à restreindre l’accès aux droits et aux soins des...
Mais bravo pour la stagnation !

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.