Soutien financier des médecins dans la crise

Dans un communiqué du 17 mai 2020, la Carmf fait part de nouvelles mesures à destination des médecins libéraux dont une aide exceptionnelle de 2000 € par praticien. De son côté, le CNOM étend son offre d’entraide.

La médecine libérale a été très touchée par la crise sanitaire qui a concentré les efforts autour de l’hôpital et des parcours de soins dédiés à la COVID-19, laissant les professionnels libéraux avec une chute de leur patientèle, avec un sous-équipement pour exercer, etc.
 
La Carmf revient d’ailleurs sur les décès connus à ce jour de 40 médecins libéraux retraités et/ou en activité. Elle leur rend hommage alors qu’elle annonce « une aide supplémentaire nette d’impôt et de charge avoisinant 2 000 € pour tous les médecins libéraux. Cette somme viendra en diminution du solde de cotisation 2020, sans réduction des droits à retraite. »
 
La Carmf rappelle aussi les autres mesures déjà prises en faveur des médecins libéraux :
-La prise en charge aussi bien des médecins malades du Covid-19 que ceux en situation fragile (grossesse, pathologies à risque), sans délai de carence ;
-Le report sur 2021 de trois mois de prélèvements de cotisations ;
-La suspension du calcul des majorations de retard et des procédures d’exécution en cours ;
-L’absence de cotisations demandées aux médecins retraités effectuant volontairement des remplacements en cumul emploi-retraite jusqu’à la fin de l’état d’urgence.
 
Une aide saluée par les syndicats
 
Le SML s’est déclaré satisfait de cette dernière mesure et de l’ensemble des aides mises en place par la Carmf. MG France également. Ces derniers soulignent que l’activité de médecine générale a baissé d’environ 50% depuis mars pour les installés et les remplaçants. Ces aides sont donc bienvenues. Il souligne que la dernière « est équitable, l’indemnisation forfaitaire représentant une aide proportionnellement plus importante pour les faibles revenus. Elle n’hypothèque pas l’avenir en ne touchant pas aux réserves du régime complémentaire. Elle évite une remise des cotisations qui aurait fait perdre un trimestre de retraite aux médecins libéraux. » Toutefois le syndicat tient à préciser qu’elle « ne sera pas suffisante pour les médecins les plus en difficulté. »

L’entraide ordinale n’est pas en reste
 
De son côté, dans un communiqué du 19 mai, l’Ordre des médecins annonce « allouer une enveloppe financière supplémentaire de 4 millions d’euros pour soutenir les médecins et leurs familles en grande difficulté, victimes des conséquences de la pandémie de Covid-19. » « Sont particulièrement ciblés par ce dispositif exceptionnel les ayants droits de nos confrères décédés. »
 
Le CNOM rappelle aussi le plein fonctionnement, depuis le début de la crise, du numéro vert d’écoute et de soutien aux médecins et aux internes : 0800 288 038, accessible 24h/24 et 7j/7. Et il « invite tout médecin qui ferait face à des difficultés liées à la pandémie à se rapprocher de la commission nationale d’entraide, en téléchargeant un dossier d’entraideToutes les demandes ainsi faites seront étudiées ».
 

Portrait de Alice Deschenau

Vous aimerez aussi

Elle demande l’intégral
Plaidoyer pour une communication bienveillante...
Victoire ! (Enfin presque…)

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.