Soins de proximité : Ramsay générale de santé s’y met

Inspiré par les structures nordique, le groupe Ramsay générale de santé va lancer des structures de soins de proximité. Une première. 

Annoncé lors d’une conférence de presse le 5 septembre dernier, le groupe Ramsay générale de santé, qui a avalé et digéré le groupe Capio, devrait lancer en France des structures de soins de proximité. Pour ce faire, RGDS devrait prendre modèle sur les centres de soins primaires suédois et norvégiens. À n’en pas douter, c’est le mariage réussi avec le groupe Capio, d’origine suédoise, qui a fait germer cette idée. « Dans ces structures, les patients sont pris en charge par une équipe pluridisciplinaire salariée et sont orientés vers le bon professionnel après évaluation de leurs symptômes. » Expérimental, ce projet pourrait bénéficier des financements mis en œuvre dans le cadre de l’article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale 2018. Cet article permet en effet de financer des projets innovants. D’ores et déjà, a fait savoir le groupe RGDS, plusieurs municipalités, aussi bien en Auvergne qu’en Ile-de-France, ont montré des marques d’intérêt pour ce projet (Ris Orangis, Argenteuil, Pierrelatte…). 

RGDS rappelle par ailleurs qu’il participe déjà à une expérimentation sur le paiement à l’épisode de soins chirugical pour la colectomie pour cancer, la prothèse totale de hanche et la prothèse totale de genou. 

L’innovation sera par ailleurs portée par un « innovation hub ». Sa mission ? stimuler l’innovation via la création de nouveaux services médicaux centrés sur le patient. Son premier projet sera la mise en place des structures de soins de proximité, « en y intégrant une offre de soins en ligne ». Last but not least : « les structures de soins de proximité des pays nordiques étant particulièrement propices au développement de la prévention », la fondation Ramsay Générale de santé va s’en inspirer pour lancer avec l’université de Brest un diplôme universitaire de niveau 2 dédié à la prévention, « dénommé charge de prévention en santé ». 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Le Conseil d’État vote pour
La médecine thermale, un exercice saisonnier qui n'est pas rentable pour un libéral ? Eh non ! Elle fait partie des spécialités à la rémunération...
La Commission jeunes médecins de l’Ordre a publié les résultats de son enquête sur les déterminants à l’installation des jeunes médecins. Et,...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.