Rémunération Vaccin : La consultation pré-vaccinale, une condition sine qua non ?

La CPAM vient d’annoncer les rémunérations prévues pour les médecins libéraux participant à la campagne vaccinale. Une grille différenciant consultation pré-vaccinale suivie d'un vaccin et acte vaccinal seul qui pousse UFML-S à encourager les médecins à toujours procéder à une consultation.

Ça vient de tomber. Le 29 décembre dernier, la Caisse d’Assurance Maladie publiait la rémunération prévue pour les médecins libéraux en première ligne dans la campagne de vaccination massive. Au programme ? La mise en place de deux types de rémunérations : l’une de 25 euros pour une injection suivant une consultation, l’autre de 9€60 pour l’acte vaccinal unique. À noter qu’elle n’encourage pas la cotation d’une consultation « lors de la seconde injection ». « Chaque injection doit donner lieu à une consultation », a répondu dans la foulée l’UFML dans un communiqué.
 
« En tant que médecin, je ne sais pas trop ce que ça veut dire une vaccination sans consultation, commente le président du syndicat Jérôme Marty. Surtout que celle du Covid-19 implique d’être suivie d’une surveillance rapprochée de quinze minutes ». Un ensemble de facteurs qui pousse son syndicat à formuler une recommandation claire : « Le syndicat de l’UFML appelle la profession à coter systématiquement une consultation à 25 euros que ce soit lors de la première ou de la deuxième injection ». Une manœuvre possible puisque la Caisse Nationale d’Assurance Maladie précise tout de même qu’elle laisse juge le médecin traitant quant à la pertinence d’effectuer ou non une consultation pré-vaccinale lors de la seconde injection.
 
Que ce soit lors du premier ou du second acte vaccinal, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie indique également qu’une majoration de 5€40 intrinsèque à la saisie de chaque injection dans le téléservice Vaccin Covid est prévue. Sans oublier, bien évidemment, d’inclure à la rémunération de potentielles indemnités liées à des déplacements. 
 
Si le syndicat ne conteste pas pour l’heure les rémunérations annoncées dans le cadre de la campagne vaccinale, Jérôme Marty tient cependant à rappeler qu’il s’agit « du tarif le plus bas d’Europe ». « Nous proposons aux médecins, lors des élections professionnelles de mars 2021, de rejoindre notre position qui est que la valeur de la consultation du médecin généraliste doit être celle du tarif moyen en Europe, à savoir 50 euros », précise l’UFML-S dans leur communiqué. Une ambition que son syndicat nourrit déjà depuis plusieurs mois.
 

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

Les médecins, tout comme les soignants en général, ne sont pas indemnes dans leur pratique de soins, d’attitudes discriminantes à l’encontre...

Ramsay Santé, grand leader européen de l’hospitalisation privée qu’on ne présente plus, lance AvecVous. Ce site est dédié à l’accompagnement...
La Russie revoit à la hausse le nombre de décès causés par le Covid-19 sur son territoire. En tout, 186 000 personnes y auraient succombé – soit...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.