Non au testing !

Le cri du coeur de la CSMF

La confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a immédiatement réagi au projet de loi de la sénatrice Aline Archimbaud (Groupe écologiste) visant à instaurer un testing téléphonique des médecins. L’objectif est de vérifier que les délais de consultation ne sont pas plus longs pour les patients sous couverture médicale universelle (CMU), avec des sanctions à la clé !

La CSMF précise donc que "les cabinets médicaux ne sont pas des discothèques et qu’ils ne présentent pas de sélection à l’entrée". De plus, "certaines pathologies n’appellent pas de consultations urgentes, d’autre part, certains délais d’attente pouvant survenir ne sont pas imputables aux médecins, mais à l’Etat".

"A force de vouloir punir les médecins pour tout et pour rien, les politiques risquent de se retrouver sans médecins". Une conclusion qui résume bien notre sentiment !

Source: 

What's up doc - publié par JR

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Alexandre Decourt, néphrologue, est associé depuis 2018 dans en groupement libéral de la Polyclinique Médipôle Saint-Roch, près de Perpignan. Il...

Choisir d'exercer en libéral dans une clinique privée ne coulait pas de source pour Chloé Billey, jeune gastro-entérologue installée près de Toulouse...

Pour certains, exercer en libéral est une évidence. Nicolas Caumon, chirurgien orthopédique à l'Hôpital privé Saint-François, dans l'Allier, fait...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.