Midazolam : une pétition de soutien pour un médecin suspendu

Suspendu d’exercice médical pour avoir prescrit du midazolam, le Dr Jean Meheut-Ferron fait l’objet d’une pétition de soutien sur internet.

Le SML (et bien avant eux la FMF Normandie) a volé au secours d’un couple de médecins suspendus et mis en examen pour avoir prescrit du midazolam, et  l'Union régionale des médecins libéraux (URML) de Normandie ainsi que de nombreux médecins apportent leur soutien à l’un des médecins du couple : le Dr Jean Meheut-Ferron, un généraliste de 65 ans installé à Angerville-La-Martel en Seine Maritime, dans une zone rurale.
 
Une pétition de soutien au Dr Méheut-Ferron rappelle les faits. Fin novembre 2019, le procureur de la République a soudain décidé de suspendre l’exercice médical du Dr Meheut-Ferron pour une affaire en cours qui a débuté fin 2017 ! Il a été signalé la présence d’ampoules de midazolam au chevet de patient, pour lesquels le médecin n’a jamais contesté en avoir fait usage. Le procureur aurait fait exhumer les cadavres de patients pour lesquels personne n’avait porté plainte pour trouver du midazolam chez certains.
 
« Rompu aux soins palliatifs depuis très longtemps, titulaire du DIU et d’un impressionnant parcours de formation continue dans le domaine », précise la pétition, le Dr Meheut-Ferron est accusé d’avoir utilisé du midazolam hors cadre autorisé. Pour rappel, l’utilisation du midazolam est réservé à l’usage hospitalier, y compris hors hôpital (service mobile d’urgence ou hospitalisation à domicile), mais pas par un médecin généraliste.
 
Pourtant, « les situations de maintien à domicile de patients qui nécessiteraient l’aide techniquement tout à fait possible du Midazolam sont fréquentes et son usage est d’ailleurs répandu dans ces conditions. Mais à condition de passer par une structure d’HAD dont la disponibilité sur tout le territoire et pour tous les patients, et dans de bonnes conditions de prise en charge, est loin d’être la règle », poursuit le pétition.
 
La pétition a donc pour objectif :
- de soutenir moralement le Dr Meheut-Ferron Jean qui est victime d'une sanction sans commune mesure avec ce qui lui est reproché
- de souligner à quel point ce type de sanction est contradictoire avec les objectifs d'accès aux soins pour les patients
- de demander sans délai la renégociation des conditions de prescription de certains traitements interdits aux généralistes
- de marquer la solidarité professionnelle avec le Dr Meheut-Ferron de la part de tous ceux qui ont déjà été amenés dans le passé à privilégier le patient à la réglementation
- d'annuler les effets catastrophiques d'une interdiction d'exercer en apportant un soutien financier au Dr Meheut-Ferron
 
Cliquez ici pour accéder à la pétition.
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Ou plutôt à la campagne
9 médecins libéraux sur 10 pensent que leur statut s'est dégradé
Le Centre Ophtalmologique Paris 17 a ouvert en septembre dernier un SOS Œil, afin de prendre en charge toutes les pathologies urgentes concernant les...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.