Marre de la routine ? Partez en mission !

La réserve sanitaire pour sortir du train-train quotidien

Quelle que soit la mission, qu’elle ait lieu en France ou à l’étranger, la réserve sanitaire permet d’exercer son métier de manière différente. Pour Émilie Mosnier, interniste-infectiologue au CH de Cayenne Guyane, la réserve sanitaire est une « expérience intéressante à vivre, qui complète et alimente l’exercice quotidien ».

Des missions "enrichissantes"

Même constat pour notre confrère Olivier Camus, urgentiste au CH de Niort et sapeur-pompier volontaire, qui qualifie les missions de l’EPRUS d’ « enrichissantes ». D’abord en terme de pratique : « on fait des choses qu’on n’a pas l’habitude de faire, dans des conditions très différentes ». Et en terme de rencontres : «  ce qui est intéressant c’est la vie en groupe. On rencontre du monde, des gens différents. Mais sur le terrain, on est tous pareils ».

Vivre une nouvelle expérience de la médecine

Tous les réservistes s’accordent à le dire : les missions, ainsi que les formations délivrées par l’EPRUS, ouvrent l’esprit. Sorti de notre nid habituel, on voit notre métier d’une autre manière. Et surtout, on prend part aux événements nationaux et mondiaux. Et ça, aux dires des réservistes, c'est grisant.

 

 

Source: 

Publié par AP

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Allez viens, on est bien
L’Intersyndicale nationale des internes (Isni) a organisé un colloque sur les thérapies complémentaires. Une initiative visiblement innocente qui n’a...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.