Les pilules de 3ème génération en cause...

Dans les thrombophlébites de la femme jeune !

Une jeune femme de 25 ans handicapée à 65% après un AVC thrombo-embolique sous pilule de 3ème génération a porté plainte ce vendredi contre le laboratoire Bayer. Dans le même temps, l'Agence National de Sécurité du Médicament (ANSM) a rappelé que ces pilules de 3ème et 4ème génération, avec comme progestatif le désogestrel ou le drospirénone, présentaient un risque thrombo-embolique 2X supérieur aux pilules de 2ème génération !

L'ANSM recommande donc d'utiliser les pilules de 2ème génération avec le norgestrel ou le lévonorgestrel comme progestatif, sans toutefois interdir l'utilisation des pilules incriminées. La Ministre de la Santé rappelle, quant à elle, que ces pilules de 3ème et 4ème génération seraient déremboursées en septembre 2013...

Le maintien sur le marché de cette génération de pilules pose question tout de même et annonce sans doute un nouveau scandale dans le médicament...

Affaire à suivre...

Source: 

What's up doc

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

La croissance des dépenses des actes et consultations externes (ACE) à l’hôpital est beaucoup plus rapide que celle des consultations...
Astreintes : Chroniques d’une infirmière (livre)

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.