Les libéraux se rebellent

Une rentrée mouvementée en perspective

Les professionnels de santé libéraux sont en colère. Très en colère. Et ils comptent bien le faire savoir, à l'heure où Arnaud Montebourg, le ministre de l'Économie, envisage de s'attaquer aux monopoles des professions réglementées, y compris dans la santé. Son objectif : restituer 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat aux Français en 2015. Même s'il faut pour cela mettre fin au monopole des pharmaciens sur les médicaments sans ordonnance, ouvrir le capital des officines à des non-pharmaciens, fixer un tarif pour les prothèses dentaires, ou encore retirer aux ambulanciers leur monopole sur le transport de malades assis.

Du côté des professionnels concernés, la feu de la révolte couve et la riposte s'organise. « Nous préparons un vaste mouvement de protestation pour la rentrée, déclare ainsi le Dr Michel Chassang, président de l'Union nationale des professions libérales (UNAPL), dans un entretien au Journal du dimanche (JDD). Les professions réglementées représentent 650.000 personnes en France qui offrent des emplois non délocalisables. Au lieu de réformer pour sortir la France de la crise, le ministre de l'Économie va provoquer une levée de boucliers contre lui », prédit-il. Et Michel Chassang n'a pas du tout apprécié la façon dont le ministre a traité les professionnels concernés : « ce qui me frappe, c'est ­qu'Arnaud Montebourg a commencé par jeter en pâture à l'opinion publique le montant de nos rémunérations, il est vrai bien supérieures au smic et donc forcément choquantes pour beaucoup de Français. Désigner des boucs émissaires est une attitude irresponsable », tempête-t-il.

Même s'il reconnaît que des « évolutions sont nécessaires », Michel Chassang estime qu'il faut « en discuter point par point ». Selon lui, « toutes les professions de santé remplissent des missions de service public », ce qui les place « hors du champ de la concurrence par le prix que voudrait stimuler la future loi. Bercy est en quelque sorte hors sujet. »

Les libéraux parviendront-ils à s'unir pour faire plier le gouvernement ? Réponse à la rentrée...

Source: 

A.-G.M.

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Le tiers-payant généralisé ou la colère de Patrick Gasser
Urssaf cotisations novembre CSG
Les cotisations Urssaf de novembre en ont certainement étonnés certains. Des médecins ont fait remonter des anomalies à leurs syndicats, qui n’ont pu...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.