Le médecin antivax Olivier Soulier meurt après une « séance chamanique », une mort qualifiée de « suspecte » par ses soutiens

Article Article

Une enquête pour homicide involontaire et exercice illégal de la médecine a été ouverte par le parquet de Paris après la mort d’Olivier Soulier, médecin connu pour ses positions complotistes, dans la nuit du 28 au 29 juin.

Le médecin antivax Olivier Soulier meurt après une « séance chamanique », une mort qualifiée de « suspecte » par ses soutiens

Olivier Soulier est décédé dans la nuit du 28 au 29 juin.

© Capture Youtube

Olivier Soulier, médecin homéopathe, était tristement célèbre comme une figure « antivax » connue et médiatique depuis la pandémie de Covid 19. Ses prises de position antivaccin avaient été recensées par l’Observatoire du conspirationnisme. Pour lui, la crise Covid était une « mascarade pour nous priver de nos libertés » et il assurait dès qu’il en avait l’occasion,  que le vaccin était « 60 fois plus dangereux que la maladie ». Dans l’un de ses dernières prises de position le 25 juin, il se révoltait contre ce qu’il appelait la « stérilisation des femmes par le VAXX » qui était pour lui, « encore un moyen de réduire la population mondiale ».

Dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 juin, le médecin, originaire de Marcq-en-Barœul dans le Nord, a consommé des champignons hallucinogènes, lors d’une séance chamanique. Il est mort peu après chez lui, dans son appartement du 14e arrondissement de Paris. « Il a fait un malaise et est décédé malgré l’intervention des secours »

Une enquête est ouverte pour homicide involontaire et exercice illégal de la médecine

Le parquet de Paris a lancé une enquête « pour homicide involontaire et exercice illégal de la médecine », comme l’a révélé La Voix du Nord. L’enquête sera prise en charge par la brigade des stupéfiants de la police judicaire parisienne.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/lantivax-gregory-pamart-actuellement-medecin-au-ch-de-maubeuge-interdit-dexercer-pendant-6

Tout de suite les complotistes se sont emballés sur les réseaux sociaux, avec par exemple la publication Facebook de l’un de ses amis, repris dans la Voix du Nord : « Il n’avait AUCUNE envie d’en finir avec la vie, qu’il croquait à pleine dent à chaque instant. (…) Sa mort est suspecte ». Et des dizaines d’autres posts du même genre fleurissent pour souligner sa mort « brutale » et « suspecte ».

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers