Le CHU de Limoges : encore dernier !

L’année dernière, le CHU de Limoges figurait tout en bas du classement des choix des internes en médecine. Et cette année… encore dernier ! Pour le Pr Alain Vergnenègre, le président de la CME, Limoges est surtout boudé pour sa situation géographique.

« Le problème majeur, ce sont les transports. Il n’y a pas du tout de TGV dans notre région. Du coup, on est toujours à 3 heures de Paris » explique-t-il. « Et puis la région est très rurale. Brive-la-Gaillarde est la seule périphérie sympa. » Une situation qui n’encourage pas les jeunes médecins issus d’autres régions de France à venir découvrir le Limousin.

Si bien que ceux qui choisissent le CHU de Limoges sont souvent les étudiants résidant déjà dans la région. « Les internes qui veulent s’engager dans un cursus de médecine générale à Limoges n’ont pas besoin de se mettre trop de pression. Ils savent qu’il n’y aura pas de problème » regrette Alain Vergnenègre. « Même s’ils sont classés dans les 500 derniers, ils obtiendront leur vœu. »

Pourtant, faire son cursus à Limoges reste très formateur selon le président de la CME, qui précise que les internes sont rapidement dans le bain et considérés comme des professionnels de santé.

Portrait de La rédaction
article du WUD 18

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.