Las Vegas, ses casinos, ses hôtels… et sa clinique révolutionnaire

La capitale mondiale du jeu est-elle le futur des soins de santé ?

Un établissement où l’on offre aux patients des cours de yoga ou de cuisine. Où ils peuvent voir un médecin, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, mais où l’on met l’accent sur la prévention et où le partenaire le plus important est le « coach santé ». Où le paiement à l’acte est inconnu, et où les utilisateurs ont accès à l’ensemble des services, aussi souvent qu’ils le veulent, pour l’équivalent de 70 € par mois. Cet endroit existe, il s’appelle « Turntable Health », et il est situé… à Las Vegas.

« Si je suis payé à l’acte, je suis incité à faire plein de choses inutiles, à passer aussi peu de temps que possible avec chaque patient, à essayer de voir autant de patients que possible », expliquait l’année dernière le Dr. Zubin Damania, fondateur de « Turntable Health », au « Las Vegas Review Journal ». Un anti-modèle qui ressemble beaucoup à la médecine telle qu’on l’imagine dans la capitale du casino et de l’argent rapide.

Le décalage entre le lieu où cette clinique est implantée et ses principes directeurs est en effet frappant. Chez « Turntable Health », tout tourne autour de la prévention et d’une relation de long-terme entre soignants et soignés. On préfère voir les patients avant qu’ils ne tombent malades : « Nous préférons commencer par vous voir lorsque vous êtes dans votre meilleure forme. Cela nous aidera à vous maintenir ainsi », explique le site Internet de la clinique aux patients potentiels.

Et les ambitions de l’établissement ne s’arrêtent pas à Las Vegas. Il s’agit, ni plus ni moins, de transformer le système de santé américain : « Nous espérons assister à des changements importants dans le système, et nous espérons qu’ils correspondront à ce que nous faisons ici », expliquait le Dr. Zubin Damania au « Las Vegas Review Journal ».

Reste à savoir si les patients, habitués à ne voir leur médecin que quand ils en ressentent le besoin, sont prêts à se laisser transformer en abonnés.

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Les facs américaines s’inquiètent
L'Aide médicale d'État (AME) permet une prise en charge financière de la santé des migrants en situation irrégulière. Le gouvernement souhaite la...
Et des complications dans un cas sur cinq

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.