La Sécu réclame 2,9 milliards d'euros d'économies supplémentaires

Il va encore falloir se serrer la ceinture ! Le conseil de la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) a adopté ses propositions concernant les charges et produits de l'assurance maladie pour 2015. Ce texte est un prélude au projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2015, présenté à l'automne, puis au budget de la Sécu lui-même, applicable l'année prochaine.

Et le tour de vis réclamé par le Conseil est à nouveau conséquent : 2,863 milliards d'euros d'économies. Le but de la manœuvre est de respecter l'Objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam), fixé à 2,1% pour 2015. Pour cela, la Cnamts propose 25 mesures, telles que le développement des prises en charge en ambulatoire, des gains d'efficiences de 600 millions d'euros sur le médicament, la montée en charge de programmes d'accompagnement de retour à domicile (PRADO), en particulier pour les femmes qui viennent d'accoucher, ou encore le renforcement de la maîtrise médicalisée sur les analyses de biologie médicale. Toutes ces propositions devraient alléger les dépenses du régime général de 2,4 milliards d'euros.

Mais le texte est loin d'avoir recueilli la majorité des suffrages. Il a été rejeté une première fois le 3 juillet et finalement adopté par 13 voix pour, 18 voix contre et 2 absentions. Il aurait fallu une majorité des deux tiers des membres pour que le conseil puisse à nouveau le rejeter.

Il va désormais être transmis au Parlement, afin de préparer le projet de budget de la Sécu 2015 (PLFSS). Gageons que les députés sauront eux aussi, comme chaque année, trouver d'autres pistes d'économies à nous demander !...

(Avec APM)

Portrait de Whats up doc

Vous aimerez aussi

Les étudiants en médecine sont aussi victimes de violences

Un coup de pouce de plus pour la Carmf. Depuis le début de la crise de la Covid-19, la Carmf a apporté son soutien aux médecins libéraux cotisants...

Presse auscultée. La semaine dernière a été « exceptionnelle pour les startups françaises avec plus de 200 millions d’euros levés », selon Maddyness...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.