La reprise après la naissance

Les femmes médecins tardent souvent à prendre leurs congés mat’. Mais lorsque l’aspect financier le permet, elles prennent leur congés post accouchement intégralement ! La naissance lève la culpabilité… et appelle à de nouveaux changements !


Diminution du temps de travail

Il n’est pas rare que la naissance amène les femmes médecins à réduire leur temps de travail. Certains statuts offrent des possibilités avantageuses de passage à temps partiel (Lire aussi Les 5 clés de la grossesse des praticiennes hospitalières). Cependant le plus souvent, cela implique une réduction des revenus. Il s’agit d’un choix privilégiant la famille plutôt que la carrière et les finances. Claire, généraliste de 33 ans exerçant en centre de rééducation privé, mère de 2 enfants, explique tout simplement : « J’ai repris à 80% après la 2ème grossesse pour avoir le mercredi à la maison avec les enfants. »

A l’inverse, certaines privilégient une solution pour retrouver une plus forte rémunération comme Emilie, généraliste libérale de 35 ans, mère de 3 enfants qui a repris à mi-temps : « Pour mon troisième, j’ai repris le plus vite possible pour des raisons financières (pertes de revenus du congé maternité). »

Plus la même au travail !

La question de changement du mode d’exercice se pose parfois pour trouver des solutions plus confortables afin d’allier travail et famille. Mais le changement n’est pas que dans les conditions de travail, il est également dans la relation aux patients et dans l’ambiance professionnelle ! Emilie remarque : « Je pense me positionner plus facilement vis à vis du patient et imposer mon rythme imposé par les enfants. » Comme le note Samia, cardiologue de 33 ans, mère de 2 enfants : « Je me prends moins la tête sur certaines choses qu’avant ! ».

Prendre garde aux modes de garde

Crèche, assistante maternelle, nounou à domicile ? La réponse est souvent : là où il y a de la place ! Et là où nos horaires sont acceptés… Comme le dit Claire, généraliste de 33 ans, mère de 2 enfants : « Trouver une ass’ mat’ qui accepte d’avoir un emploi du temps fluctuant d’une semaine à l’autre et une grande amplitude horaire certains jours,  n’a pas été évident… »

Parfois les choses se compliquent. Blanche, pédiatre de 32 ans, mère de 2 enfants s’est retrouvée bloquée, sans place en crèche municipale car, étant alors interne, elle devait accéder à la crèche hospitalière mais n’a pu en profiter faute d’être alors en master 2 et non à l’hôpital ! Incroyable, non ?

Si la grossesse est un moment plein d’enjeux, la naissance redistribue encore les cartes du jeu…

 

Portrait de La rédaction
article du WUD 13

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.