La Maison de Solenn souffle ses 10 bougies

Retour sur l’anniversaire médiatique d’une institution un peu à part

Bernadette Chirac, Martin Hirsch, Line Renaud, PPDA : tout le gratin était là le 17 Novembre pour célébrer le succès du concept de Maison des Adolescents (MDA).

Le Pr Marie Rose Moro(MRM), Chef de service de la Maison de Solenn, nous éclaire entre 2 coupes.

 

WUD 10 ans, est-ce l’âge de raison pour la MDA ?

MRM : c’est surtout très jeune pour un service ! On rentre dans une aire de raison : développer, réfléchir, complexifier.

 

WUD En quoi le concept de la MDA était-il novateur ?

MRM D’abord en tant que lieux d’accueil sans rendez-vous, ouvert sur la ville. Ensuite c’est un lieu de pluridisciplinarité autour des adolescents : pédiatre, pédopsychiatre, mais aussi paramédicaux, sans oublier enseignants et artistes (danseuse de l’Opéra, chanteuse en vogue, animateur radio…).

 

WUD Ce côté très médiatique de la MDA, comment se vit il dans la pratique quotidienne?

MRM  En tant que médecin, on n’est pas habitué. La création de la MDA a été un vrai choix, et la Maison de Solenn en est devenu l’emblème. Cela a permis à plus de 80 MDA de voir le jour en France et bientôt à l’étranger (Maroc, Belgique, Mexique…).

Alors oui, on est très exposé, visité, interrogé et ça prend une partie de notre énergie. Mais ça reste un honneur, et surtout ça en vaut la peine.

 

WUD et que peut-t-on  lui souhaiter pour ses 20 ans ?

MRM  Une belle adolescence : des changements, des oppositions, de nouvelles envies. J’ai toute confiance en la créativité des ados !

Source: 

Jean-Victor Blanc

Portrait de La rédaction

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.